Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

Thierry Groensteen, auteur de la récente étude La bande dessinée au tournant, est longuement interrogé sur l’avenir du 9e Art dans le quotidien suisse La Liberté.

Découvrez un compte rendu fouillé de Jacques Dubois sur le site Diacritik de Ce que regarder veut dire de Daniel Vander Gucht, essai qui se présente autant comme un plaidoyer pour l’usage étendu de l’image en sociologie que comme un manuel destiné à s’exercer à la sociologie visuelle en développant des compétences propres au “regard sociologique”.

Simultanément à l’ouverture de l’exposition « Machines à dessiner », fruit d’une collaboration avec François Schuiten et Benoît Peeters, et à la sortie du deuxième tome de Revoir Paris chez Casterman, paraît aux Impressions Nouvelles l’album de coloriage Machines à colorier, mettant en scène l’univers onirique de Schuiten.

Dans La Quinzaine littéraire, Véronique Bergen signe une remarquable recension de l’ouvrage collectif Pourquoi nous sommes nietzchéens, coordonné par Dorian Astor et Alain Jugnon, qui dévoile et développe les pensées et les écritures dont nous avons grandement besoin aujourd’hui pour en finir avec tous les nihilismes du mécontemporain.

Dans le cadre de l’exposition « René Magritte… La trahison des images » qui se tient au Centre Pompidou de Paris du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017, nous attirons votre attention sur trois livres que nous avons édités à propos de cet immense peintre surréaliste belge.

À l’occasion de l’exposition « Hergé » organisée au Grand Palais à Paris du 26 septembre 2016 au 15 janvier 2017, découvrez les nombreuses publications que les Impressions Nouvelles ont déjà consacrées à cet auteur belge de bande dessinée principalement connu pour Les Aventures de Tintin.

Dans sa chronique « Deux minutes papillon », Géraldine Mosna-Savoye propose aux auditeurs de l’émission « Les nouveaux chemins de la connaissance » animée par Adèle Van Reeth un livre de philosophe qui vient de paraître. Le 13 septembre dernier, Galilée critique d’art d’Erwin Panofsky, traduit et préfacé par Nathalie Heinich, était à l’honneur sur les ondes de France Culture.

Dans La Libre Belgique, une belle chronique est à lire à propos de La semaine des martyrs, le nouveau roman de Gilles Sebhan qui mêle avec une grande force les histoires des uns et des autres, et celle du narrateur, à la grande Histoire.

Dans L’Obs du 23 juin 2016, un superbe article de Jérôme Garcin sur Chez Mauriac à Malagar de Claude Froidmont. « Ce que raconte [l’auteur], dans une prose émerveillée et avec une mélancolie souvent tempérée par l’humour, c’est la manière dont Malagar l’a fondé, éclairé, élevé, lui a fait connaître “la plénitude” qui est la forme païenne de la béatitude. »

Un long article dans Les Lettres françaises (supplément de L’Humanité) rend hommage au remarquable travail d’enquête de Renaud de Putter et Guy Bordin qui, dans leur livre Vies de Charlotte Dufrène. À l’ombre de Raymond Roussel et Michel Leiris, ont levé le voile sur cette femme oubliée.