Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

Art Spiegelman

Né en 1948 à Stockhom de parents juifs polonais qui ont décidé d’émigrer aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, Art Spiegelman, est l’un des chefs de file de la bande dessinée américaine et mondiale.

Figure emblématique du courant underground de la bande dessinée des années 1960 et 1970, il a contribué aux revues Real Pulp, Young Lust et Bizarre Sex. Puis, en 1980, il a lancé la publication de deux revues : Arcade (1975-1976), avec Bill Griffith, et RAW (1980-1991) avec Françoise Mouly.

Son œuvre maitresse est Maus. Un survivant raconte, publié en deux volumes : Mon père saigne l’histoire (Flammarion, 1986) et Et c’est là que mes ennuis ont commencé (Flammarion, 1991). Maus est le récit d’une vie dans les camps de concentration, celle du père de l’artiste, Vladek, rescapé de la Shoah. Cette œuvre au graphisme minimaliste, où les nazis sont portraiturés en chats et les Juifs en souris, obtient le Prix Pulitzer en 1992, un fait sans précédent pour une bande dessinée.

Par la suite, Art Spiegelman a collaboré au magazine The New Yorker (1993-2002) et publié divers albums, aussi bien pour les adultes que pour les plus jeunes. Il est notamment l’auteur de À l’ombre des tours mortes (Casterman, 2004), album dans lequel il raconte son expérience du 11 septembre 2001, et les effets de l’événement sur lui et ses compatriotes.

Son œuvre a été récompensée par de nombreux prix.

  • Grand prix du Festival d’Angoulême en 2011
  • Décoré de l’Ordre des arts et des lettres en 2012 par Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, après avoir présidé la 39e édition du Festival d’Angoulême