Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

Chauffeur-livreur

Un roman belge

Domaine(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-109-2
Format : 14.8 x 21 cm
Pagination : 224 pages
Prix : 17€
Parution : mars 2011

Écrit dans les embouteillages et dans son camion, le roman d’Alain Doucet débute par un entretien d’embauche.

Notre héros, chauffeur-livreur pour une petite entreprise belge de surgelés, se retrouve dès les premières pages dans la panique (pas de GPS !) et les sens interdits.

Rencontres hostiles ou drôles, pannes mécaniques, files d’attente, tracasseries administratives : tous ces « micro-événements » sont saisis sur le vif, par une écriture spontanée et sur un rythme trépidant.

Les pérégrinations qui rythment son travail au quotidien s’entremêlent aux souvenirs du héros, qui voulait être comédien et a tenté, plus jeune, sa chance à Paris.

Mêlant une certaine nostalgie et une autodérision réjouissante, le style oral du livre, sa justesse et sa fraicheur, font l’effet d’une petite bombe.

« L’ironie du sort a fait que nous avons reçu ce manuscrit au début de l’été 2010, de manière tout à fait anonyme. Il nous a plu d’emblée.

Depuis, l’auteur, Alain Doucet, a été sélectionné pour participer à l’émission de Laurent Ruquier, On ne demande qu’à en rire, sur France 2, où il a fait un véritable tabac.

Mais son livre est d’abord un vrai livre d’écrivain, avec un ton d’une grande justesse, en prise sur des réalités trop rarement décrites dans le roman français d’aujourd’hui.

On souhaite à Chauffeur-livreur le même succès qu’aux Tribulations d’une caissière d’Anna Sam. »

Rencontre avec l’auteur

 

Alain Doucet dans l’émission « On n’demande qu’à en rire » (France 2)

France Soir

« Qui n’a jamais rêvé d’être propulsé sur le devant de la scène ? Chaque jour, Laurent Ruquier permet à des humoristes en herbe de faire leurs preuves, devant un public de professionnels. Un seul objectif : repérer les nouvelles stars de l’humour. Parmi eux, Alain Doucet, candidat belge de quarante ans, qui a su se faire remarquer dès le premier soir par le producteur Gérard Louvin, grâce son culot et son humour décalé, ce qui lui a valu de revenir régulièrement dans l’émission. »

L’Avenir

« Après lecture, plus jamais vous ne regarderez, sur la route, un camion ou un combi de la même façon : Alain Doucet est au volant. »

Françoise Lison, L’Avenir, 15 mars 2011

Métro

« Alain Doucet, belge, la quarantaine, est un humoriste à l’univers bien particulier. Souvent en décalage, toujours en finesse, il nous livre un roman autobiographique inspiré de son expérience de chauffeur-livreur, réassortisseur même. Un récit hautement rocambolesque et bourré d’humour. »

Julie Meert, Métro, 16 mars 2011

Moustique

« Mine de rien, Alain Doucet réussit un joli roman-reportage et son écriture est guidée par un vrai regard documentaire. Écrit par un américain à New-York, on trouverait ça épatant. Écrit par un belge à Bruxelles, ça l’est tout autant. »

Sébastien Ministru, Moustique, 6 avril 2011