Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

Cinéma et musique. Accords parfaits

Dialogues avec des compositeurs et des cinéastes

Domaine(s) :
Genre(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-190-0
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 208 pages
Prix : 17€
Parution : février 2014

D’où est venue l’idée de la flûte de pan pour le thème célébrissime du Grand Blond avec une chaussure noire ? Comment a réagi un jeune rocker quand deux inconnus lui ont demandé : « Bonjour, on s’appelle Joel et Ethan Coen, est-ce que vous voudriez travailler gratuitement sur notre premier film » ? Qu’a répondu Pedro Almodovar quand son futur compositeur-fétiche lui a déclaré, à leur première entrevue : « Je vous préviens, je suis très timide » ? Et quelle attitude adopter, quand le réalisateur de Cyrano de Bergerac vous annonce : « C’est un film du 20e siècle, d’après une pièce du 19e, dont l’action se passe au 17e. Quel genre de musique proposez-vous » ?

Les réponses à ces questions, et à des centaines d’autres, vous les trouverez dans cet ouvrage unique. Pour la première fois, un livre donne la parole à des cinéastes et des compositeurs internationaux, pour parler de leurs collaborations.

Il y a des scènes de films que nous connaissons par cœur, et des musiques de cinéma que nous pouvons fredonner instantanément. Cette conjonction paraît naturelle, évidente au spectateur… Mais ce que l’on ignore, et qui sera révélé dans ce livre, ce sont les hasards miraculeux ou les conflits intenses, le travail acharné ou les élans d’inspiration qui ont présidé à d’inoubliables morceaux d’anthologie.

Dépassant le cliché du musicien trouvant l’illumination au clavier de son piano, nous explorons la « petite cuisine » qui va donner naissance à ces moments magiques. Ces récits regorgent d’anecdotes savoureuses et éclairantes sur la genèse des œuvres, qui constitue pour chaque film une aventure différente. Par exemple, le metteur en scène Benoit Jacquot, au bout de 16 longs métrages, restait totalement opposé à l’idée même de musique originale, jusqu’à sa rencontre avec Bruno Coulais qui, depuis, compose la musique de tous ses films (dont Les Adieux à la reine) !

L’idée de ce livre, c’est aussi de montrer que la même complicité peut s’instaurer entre les cinéastes et les compositeurs de tous les types de cinéma, des comédies les plus populaires aux films d’auteurs les plus pointus – des Aventures de Rabbi Jacob mises en musique par Vladimir Cosma, aux œuvres exigeantes d’Atom Egoyan (dont le compositeur attitré Mychael Danna, a dernièrement reçu un Oscar pour L’Odyssée de Pi d’Ang Lee) et Claire Denis (qui collabore spectaculairement avec le groupe Tindersticks), en passant par Les Liaisons dangereuses filmées par Stephen Frears (musique de George Fenton), ou par les succès planétaires des musiques d’Ennio Morricone.

I. Musiciens de cinéma à l’œuvre

1. Ennio Morricone : Dépasser les conditionnements du cinéma

2. Vladimir Cosma : Une expression art total

3. Carter Burwell : Dire quelque chose que vous ne savez pas encore

4. Alberto Iglesias : Un langage musical différent pour chaque film

II. Réalisateurs et compositeurs en duo

5. Jean-Paul Rappeneau-Jean-Claude Petit : On confie les clefs de la maison à un autre artiste

6. Benoit Jacquot et Bruno Coulais : On n’écrit jamais que la musique du metteur en scène

7. Atom Egoyan et Mychael Danna : La musique raconte une histoire

III. Cinéastes en solistes

8. Claire Denis : La musique ne peut être que d’accord avec le film

9. Stephen Frears : À bas le réalisateur !

Europe 1 (Social Club)

Frédéric Taddéi annonce la parution de Cinéma et musique : accords parfaits dans l’émission « Social Club » du 8 janvier 2014 avec Fanny Ardant et N.T. Binh (à partir de 37′ ).

Écouter la séquence sur le site de Europe 1

Cinezik.fr

« Sont explorés dans cet ouvrage les grands élans et la petite cuisine, les moments d’enthousiasme et les tiraillements du doute, tout ce qui constitue la collaboration entre un metteur en scène et un musicien, avant de parvenir à “l’accord parfait”. ces passionnants témoignages racontent l’aventure de la création : ils intéresseront autant le spécialiste que le profane. Nous espérons aussi qu’ils incitent les jeunes cinéastes de demain à être encore plus mélomanes, et les compositeurs plus cinéphiles, afin de poursuivre le chemin tracé par ces artistes. »

Benoît Basirico, Cinezik.fr, 11 février 2014

Lire l’article complet sur le site Cinezik.fr

Cinélivres (blog du Nouvel Observateur)

« Coordonné par N.T. Binh, José Moure et Frédéric Sojcher, voici un livre sur le cinéma et la musique. Cinéma et musique : accords parfaits. Dialogues avec des compositeurs et des cinéastes. Vous n’y trouverez pas Michel Legrand, mais Ennio Morricone, Vladimir Cosma, Carter Burwell, Alberto Iglesias, Jean-Claude Petit, Bruno Coulais et Mychael Danna qui échangent avec des cinéastes comme Jean-Paul Rappeneau, Benoît Jacquot, Atom Egoyan, Claire Denis et Stephen Frears. De la musique avant toute chose surtout qu’elle est un art vraiment indispensable au cinéma. »

Jean-Max Méjean, Cinélivres, 17 février 2014

Lire l’article complet sur le site de Nouvel Observateur

Libération Next

« Le dialogue entre image et musique reste un territoire relativement mal arpenté par la critique. Le livre collectif Cinéma et Musique, accords parfaits permet d’examiner cette question par la discussion aussi bien avec des cinéastes (Claire Denis, Atom Egoyan…) qu’avec des compositeurs de BO aussi renommés qu’Ennio Morricone, Vladimir Cosma ou Mychael Danna. »

Didier Péron, Libération, 19 février 2014

Lire l’article complet sur le site de Libération

Le Figaro

« À travers des entretiens avec des ­musiciens et des cinéastes, parfois des dialogues entre les deux, cet essai ­étudie la dimension musicale des films, et la relation créative entre deux ar­tistes de disciplines différentes, même si “le film est déjà une musique”, selon Stephen Frears. […] En dépit du sous-titre, l’accord est loin d’être toujours parfait entre metteurs en scène et compositeurs, et il faut parfois du temps pour s’adapter l’un à l’autre – à moins d’en venir à la séparation. […] Réalisés lors d’un séminaire universitaire, ces entretiens passent de l’anecdote plaisante (ou non…) à la ­réflexion sur les méthodes de travail et le sens profond attribué à la partition. De quoi surprendre les amateurs et ­intéresser les professionnels. »

Marie-Noëlle Tranchant, Le Figaro, 21 février 2014

Lire l’article complet sur le site du Figaro

Lechoixdeslibraires.com

Le site Lechoixdeslibraires.com consacre une page au livre Cinéma et musique: accords parfaits avec notamment un résumé, une revue de presse, des extraits de l’ouvrage, le 22 février 2014.

Lire l’article sur le site Lechoixdeslibraires.com

La lettre du musicien

« Ni un livre d’histoire du cinéma qui traiterait de musique en ses marges, donc, ni un ouvrage musicologique qui s’intéresserait mal aux thèmes enluminant les images qui défilent sur le grand écran. Choisissant le dialogue, en pionnier, ce recueil dévoile les affrontements, les rendez-vous manqués, les collaborations inattendues, parfois miraculeuses, les relations de travail toujours exigeantes qui s’instaurent entre compositeurs et réalisateurs. »

Philippe Thanh, La lettre du musicien, mars 2014

Afficher l’article complet

Cinergie.be

« Le livre coordonné par N.T. Binh, José Moure et Frédéric Sojcher interroge musiciens et cinéastes. Il explore le parcours de ces artistes avec des entretiens. Le cinéma s’est servi de la musique et, à l’inverse, certains films ont offert un succès commercial aux chefs-d’œuvre du répertoire musical (signalons Barry Lyndon de Stanley Kubrick ou Manhattan de Woody Allen). […] Bref, un livre passionnant pour les amateurs de musique sur écran et des bandes originales en disques ou en CD. »

Jean-Michel Vlaeminckx, Cinergie.be, mars 2014

Lire l’article complet sur le site Cinergie.be

Focus Vif

« Riche et varié, l’ouvrage donne la parole aux créateurs, dialogues à l’appui. […] S’intéressant à des complicités mouvantes, ces passionnants Accords parfaits s’immiscent au coeur même du processus créatif, dans son mystère et sa magie… »

Jean-François Pluijgers, Focus Vif, 7 mars 2014

Afficher l’article complet

Babette

« Au fil de passionnants entretiens menés avec des compositeurs et des cinéastes, le livre Cinéma et musique : accords parfaits explore l’intense et subtile relation entre ces disciplines créatives. Délicieuses anecdotes, réflexions sur les rapports entre réalisateurs et musiciens et les différentes méthodes de création : la quête de l’accord parfait est plus complexe qu’on ne le croit ! »

Delphine Chevalier, Babette, avril-mai 2014

Afficher l’article complet

Classica

« Ces dialogues croisés avec des compositeurs et des cinéastes ont […] le mérite d’éclaircir nombre de questions que se pose le spectateur. Des comédies les plus populaires aux films dits “d’auteurs”, de Vladimir Cosma à Benoît Jacquot, d’Ennio Morricone à Jean-Paul Rappeneau et de Claire Denis à Bruno Coulais, voici douze entretiens, tous passionnants et d’approche variée, qui nous renseignent sur cette “petite cuisine” du grand écran. »

Franck Mallet, Classica, mai 2014

Afficher l’article complet

Positif

« Quatre musiciens, deux réalisateurs, et trois couples de réalisateurs et musiciens racontent leurs expériences, leurs rapports les uns aux autres, leurs fusions ou leurs incompréhensions, leurs accords et leurs conflits, leurs hésitations et leurs certitudes […]. Les interviews des tandems sont sans doute les plus originales et les plus enrichissantes, les interviews “en solo” étant plus traditionnelles. Mais avec l’un ou avec l’autre, on en apprend beaucoup sur un processus de création qui finit par fusionner deux éléments totalement indépendants et sur les méandres de l’histoire du cinéma. »

Hubert Niogret, Positif, juin 2014

Afficher l’article complet

RTBF – La Première (Tout le monde prend l’R)

Du 11 au 14 août 2014, Frédéric Sojcher fut le maître chanteur dans l’émission « Tout le monde prend l’R » pour le livre Cinéma et musique: accords parfaits dont il est l’un des coordinateurs au micro de Soraya Amrani. Au cours de cette semaine, il aborda Ennio Morricone, Vladimir Cosma, Alberto Iglesias, la collaboration entre Jean-Paul Petit et Jean-Claude Rappeneau.