Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

Figures du désir

Pour une critique amoureuse

Domaine(s) :
Genre(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-118-4
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 208 pages
Prix : 18€
Parution : septembre 2011

Réalités psychiques, les personnages des romans vivent en nous avec plus ou moins d’intensité. À quelques-uns, nous réservons un accueil si particulier que nous aimerions nous introduire dans leur vie et leur univers. C’est bien ce que fait ici l’auteur en donnant vie à quelques figures, en majorité féminines, avec lesquelles il a noué des relations de vive affection. Ce qui l’autorise à leur conférer une autonomie particulière, allant jusqu’à infléchir, au gré d’une interprétation des œuvres correspondantes, leurs destins. C’est pour lui façon de rendre justice à des personnages que leurs créateurs ont injustement traités, depuis la Valérie Marneffe de Balzac jusqu’à la Marie de Jean-Philippe Toussaint. C’est aussi une manière d’inviter chaque lecteur à aborder les fictions dans lesquelles ils se plongent comme si elles n’étaient pas entièrement achevées.

Préface

1. Albertine plus vive que morte (Albertine Simonet, qui vient de mourir)
– Marcel Proust, Albertine disparue

2. Marie naïade de style (Marie de Montalte, styliste et maîtresse du narrateur)
– Jean-Philippe Toussaint, Faire l’amour, Fuir et La Vérité sur Marie

3. Valérie femme comme il en faudrait (Valérie Marneffe, petite bourgeoise devenue courtisane)
– Honoré de Balzac, La cousine Bette

4. L’autre Christine via Charly (Christine, narratrice des deux romans)
– Christine Angot, Le marché des amants et Les Petits

5. Séverine Méduse ménagère (Séverine Roubaud, maîtresse de Jacques Lantier)
– Émile Zola, La Bête humaine

6. Anna agent du Komintern (Anna Kupper, réfugiée politique, fuyant l’invasion allemande)
– Georges Simenon, Le Train

7. Augustine maîtresse vacante (Augustine Grandet, bourgeoise riche et ambitieuse)
– Stendhal, Lucien Leuwen

8. Marie-Noire petite fille moderne (Marie Noire, dite Marie-Noire, jeune fille de 1965)
– Louis Aragon, Blanche ou l’oubli

9. Charlus/Saint-Loup avec les hommes (Baron de Charlus et Robert de Saint-Loup, aristos et  homosexuels)
– Marcel Proust, Le temps retrouvé

Le mot de la fin

Culture ULG

« À l’occasion de la parution de son nouvel essai, Figures du désir. Pour une critique amoureuse (Les Impressions nouvelles), neuf chercheurs (parmi d’autres qui n’ont pu, faute de temps, s’associer au projet) ont décidé de proposer une petite grappe de comptes rendus, un petit bouquet de critiques amicales ou de création ludique, offrant ainsi à celui qu’ils ont lu (souvent avec passion) un témoignage d’admiration, et proposant aux lecteurs de ce site neuf regards différents sur le livre commenté. Ces neuf lectures veulent, en quelque sorte, mimer la célèbre Guirlande de Julie, composée de madrigaux offerts à Julie d’Angennes, fille de la marquise de Rambouillet en 1634, aux fins de célébrer sa beauté et son esprit. Elles se veulent nouvelle guirlande, dédiée, cette fois, à Jackie (et, plus respectueusement, à Jacques D.). »

Lire l’article complet sur le site de Culture ULG

La Libre Belgique

« Comme un fil rouge tiré à travers les neufs chapitres de son essai, cette constatation de Jacques Dubois : “Partout, ça lutte pour le droit au bonheur du corps et pour le droit à une place plus juste dans la société.” Cela ne résume-t-il pas ce à quoi peuvent servir les romans ? S’ils doivent servir à quelque chose. »

Jacques Franck, La Libre Belgique, 14 novembre 2011

Afficher l’article complet