Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

Lettre à Hergé

Domaine(s) :
Genre(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-162-7
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 176 pages
Prix : 15€
Parution : mars 2013

« Je n’ai jamais rencontré Hergé. Cela aurait sans doute pu se faire, si je l’avais vraiment souhaité, mais je ne le désirais pas. Au moment où je rédigeais mon premier essai sur Tintin (Les Métamorphoses de Tintin), entre 1981 et 1983, je craignais qu’une rencontre avec un artiste accompli, doublé d’un homme séducteur et généreux, ne m’impressionne trop et nuise à ma capacité d’analyse.

Trente ans après la mort d’Hergé, si je ne regrette pas cette décision, je désire, au-delà du personnage de Tintin, m’adresser à son auteur dans un dialogue d’homme à homme. Pour moi, Hergé est encore vivant, dans la mesure où j’entretiens avec lui un dialogue qui ne s’est pas arrêté depuis qu’il a quitté notre bonne vieille terre. Cette lettre est une façon de rendre public ce dialogue avec un artiste hors pair, qui est moins un fantôme qu’une ombre bienfaisante. En effet, quelles que soient les réserves que l’on peut émettre à l’égard de son petit héros, réserves qui ont leur source dans l’historicité même du personnage (il appartient à un temps et à une culture qui ne sont plus les nôtres), Tintin continue d’être un modèle. Loin d’avoir terni son éclat, le récent film de Steven Spielberg a augmenté le nombre de ses lecteurs. Toute une génération qui n’avait pas eu accès aux albums a pu découvrir cet aventurier au cœur pur, à travers un nouveau medium (le film en motion capture et en 3D). Le succès de cette œuvre, plutôt encourageant, même en dehors de l’Europe, laisse bien augurer de la suite et permet de concevoir un avenir pour le héros d’Hergé. Que ce soit à travers les 22 albums canoniques ou bien à travers des films qui prendront graduellement leur distance face aux aventures originelles, Tintin est en passe de devenir un mythe.

Ce sont ces bonnes nouvelles que ma lettre vise à transmettre à Hergé. J’en profite pour lui parler de ses personnages, du rapport que j’entretiens avec eux depuis tant d’années et je lui propose une interprétation des raisons d’un tel succès, qui ne s’est pas démenti depuis plus de quatre-vingts ans. »

Jean-Marie Apostolidès

20minutes.fr

20minutes.fr consacre une page à Lettre à Hergé avec un résumé du livre, une note sur l’auteur et un question-réponse auquel Jean-Marie Apostolidès s’est livré, le 23 février 2013.

Lire l’article sur le site 20minutes.fr

Lesinfluences.fr

« C’est le texte savant d’un amoureux transi de son pantin d’enfance et de spéculation, l’analyse enthousiaste sur la vie d’un ectoplasme culturel qui semble infatigable et rebondissant. Trente ans après la mort de Georges Remi dit Hergé, survenue le 3 mars 1983, sa créature de papier, Tintin, semble passer d’un statut de grand classique de la littérature mondiale au statut de mythe. C’est la thèse centrale de Jean-Marie Apostolidès, qui à l’instar de Michel Serre, infuse comme une théine magique le petit reporter à la houppe dans le samovar philosophique. Auteur déjà de deux essais sur l’oeuvre d’Hergé, considérés dans le microcosme comme des classiques de la tintinophilie, Les Métamorphoses de Tintin et Dans la peau de Tintin, sa nouvelle Lettre à Hergé fonctionne comme un témoignage. Le titre de l’essai est d’ailleurs inexact : le philosophe s’adresse à Georges Remi, et non pas à Hergé qui est la fiction sociale et intellectuelle du vrai créateur, de ses sources profondes d’inspiration, de son misérable tas de petits secrets et de ses grandes failles. »

Emmanuel Lemieux, Lesinfluences.fr, 26 février 2013

Lire l’article complet sur le site Lesinfluences.fr

Blog Une autre histoire

« Résumer en quelques lignes le fantastique travail de Jean-Marie Apostolidès est impossible et inutile, lisez son livre qui se lit d’une seule traite tant il est clair, limpide et intéressant. […] Jean-Marie Apostolidès possède un don assez fascinant, celui de nous raconter des histoires. Cette lettre à Hergé est un véritable travail de chercheur (il suffit de voir ses autres travaux sur l’œuvre d’Hergé et ses participations régulières à l’étude de l’homme) et de réflexions sur le maître de la bande dessinée et en même temps, elle se lit et s’écoute comme un véritable conte sur un des plus grands génies de notre époque. C’est un livre drôle, mélancolique et qui nous entraîne même dans les rêves de son auteur. Totalement différent et par conséquent complémentaire d’autres livres écrits par Numa Sadoul, Benoit Peeters, Pierre Assouline ou Philippe Goddin, cette lettre à Hergé est indispensable bien évidement. »

David Fournol, Blog Une autre histoire, 27 février 2013

Le Soir

« L’intemporalité de Tintin et de son créateur obsède les biographes, les psychanalystes, les ésotéristes, les philosophes… Aucun autre auteur de BD n’a fait couler autant d’encre. […] Le mystère entourant ses origines et ses créations a fondé sa légende. Trente ans après sa mort, le professeur de littérature Jean-Marie Apostolidès ne dit pas autre chose dans sa Lettre à Hergé, le dernier livre en date sur le maître de la ligne claire : La capacité de Tintin d’échapper à sa propre histoire, de dépasser son temps pour s’infiltrer dans un temps nouveau, en d’autres mots le fait d’être immortel, tient au don de métamorphose dont l’a pourvu son créateur.” […] “Innocent des drames du monde, il nous rassure, dit Apostolidès. Il traverse les frontières, les régimes, les époques. Il est le chaînon qui nous attache aux hommes du passé et nous relie à ceux de l’avenir.” Au XXIe siècle, Tintin avait pris un coup de vieux face à Frodon ou à Harry Potter. Mais Steven Spielberg l’a rajeuni d’un coup de motion capture. Tintin a retrouvé sa liberté de mouvement, alimentant une nouvelle vague de publication sur les raisons de son succès. Certains tintinologues ont hurlé à la trahison. D’autres ont salué cette nouvelle métamorphose. Avec Tintin, la mine d’or est toujours au bout du couloir. »

Daniel Couvreur, Le Soir, 2 mars 2013

Lire l’article complet sur le site du Soir

Bdencre.com

« [Jean-Marie Apostolidès] prend ici la posture du syncrétisme hergéen le plus absolu et rend hommage à tous les auteurs qui lui ont permis d’abonder de nouveaux arguments, de nouveaux points de vues, des analyses complémentaires et d’écrire tout cela à Hergé lui-même. Avec beaucoup de déférence et d’admiration, il ouvre une correspondance avec le défunt. […] Apostolidès […] écrit à Hergé comme s’il s’agissait d’un ami de longue date. Comme si à chaque fois qu’il a eu l’occasion d’ouvrir un des albums d’Hergé ou un livre qui lui était consacré, il y avait vu un message qui lui serait parvenu. Une information qu’Hergé lui aurait jusque-là cachée et qu’il lui dévoilait à cet instant précis, par jeu, par goût du mystère, pour encourager l’aventure qui étreint chaque lecteur de Tintin. »

Alain Lamourette, Bdencre.com, 15 mars 2013

Lire l’article complet sur le site Bdencre.com

Parutions.com

« Tintin a le vent en poupe. Son expérience cinématographique en 2011 a fait l’événement en Europe et relancé les ventes. La tintinologie n’en finit pas d’étudier le personnage et son créateur. Pour célébrer le vingtième anniversaire de la mort d’Hergé, Jean-Marie Apostolidès s’interroge sur cette actualité. Et fournit des idées intrigantes. Lui-même a déjà rendu hommage à Tintin dans trois livres et dans de nombreux articles. Il rassemble ici ses dernières conclusions, dans une lettre-prétexte à Hergé qui s’intéresse plus au petit reporter à la houppe qu’à Georges Rémi. Mais qui est Tintin ? L’essayiste distingue différentes incarnations du personnage comme autant de réinventions en prises avec leur époque. »

Clément Lemoine, Parutions.com, 16 mars 2013

Lire l’article complet sur le site Parutions.com

Blog Case Départ

« Dans Lettre à Hergé, Jean-Marie Apostolidès, entretient un dialogue avec le père de Tintin, même 30 ans après sa mort, comme s’il était encore vivant. Puis dans une deuxième partie, il nous livre son analyse sur Tintin à travers les aspects du mythe de Tintin, les différentes générations de lecteurs de l’œuvre mais aussi la genèse du héros. […] Lettre à Hergé est un essai riche d’enseignements, qui met en perspectives tous les aspects du héros de papier de Georges Rémi. L’auteur s’efforce de trouver une filiation à Tintin, mais aussi les raisons multiples de son succès. Un bel ouvrage. »

Damien Canteau, Blog Case Départ, 16 mars 2013

Lire l’article complet sur le blog Case Départ

BDZoom.com

« Lettre à Hergé de Jean-Marie Apostolidès […] où ce professeur de littérature française et d’études théâtrales à l’Université de Stanford (Californie) […] adresse une missive passionnée au géniteur de Tintin, trente ans après sa mort. Ceci afin de lui témoigner son admiration mais aussi pour lui dire qu’il est encore bien vivant dans le cœur du public. Et le littérateur de poursuivre son discours en analysant les trois Tintin qui, selon lui, ont permis que le mythe ne meure pas : celui, initiateur, de Benjamin Rabier (Tintin-Lutin, paru, pour la première fois, en 1898), celui, constructeur, d’Hergé (les vingt-deux aventures publiées entre 1929 et 1986) – évidemment –, et celui, continuateur et futuriste, de Steven Spielberg, dont le film Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne est sorti en 2011 : une belle analyse qui remet, en effet, bien des pendules à l’heure… »

Gilles Ratier, BDZoom.com, 19 mars 2013

Lire l’article complet sur le site BDZoom.com

Sceneario.com

« S’appuyant sur l’importance de l’oeuvre de Benjamin Rabier dans la “généalogie artistique” du personnage de Tintin, revenant sur comment les première et deuxième générations de lecteurs de l’oeuvre de Hergé ont joué sur la mythification de celle-ci et abordant les Tintin futurs en nommant pour eux comme pionnier celui de Steven Spielberg, l’auteur nous offre un grand écart tintinesque : une lecture qui récolte des réponses et sème des questions pour qu’il y en ait toujours sur lesquelles se pencher… […] Oui, au-delà de l’esprit et du style auquel on adhère ou pas, vous aimerez cette Lettre à Hergé : parce qu’elle nous raconte une préhistoire à Tintin agréable à lire, parce qu’elle lance une réflexion sur le Tintin en motion picture (qui doit en ce moment faire noircir des pages à d’autres auteurs !) et parce qu’il maintient le mythe à flot. Encore et encore. »

Aubert Bonneau, Sceneario.com, 19 mars 2013

Lire l’article complet sur le site Sceneario.com

L’Avis des bulles

« Bien que le style se permette une approche plus intimiste, l’écrivain colle strictement à sa problématique à savoir démontrer comment et pourquoi Tintin est si célèbre et pourquoi il le restera très longtemps. Un livre qui vient donc compléter nos connaissances sur HERGÉ et Tintin et qui amène une réflexion remarquablement menée bien que presque trop scolaire (mais le monsieur est tout de même professeur de littérature française et d’études théâtrales à l’Université de Stanford, en Californie) sur “l’après” d’une oeuvre. »

Juliette Barax, L’Avis des bulles, avril 2013

Afficher l’article complet

BDGest’

« Écrit par un passionné de la première heure, Lettre à Hergé avance des idées convaincantes sur la nature et la longévité de Tintin. »

Arnaud Perroud, Bdgest.com, 4 avril 2013

Lire l’article complet sur le site de BDGest’

ActuaBD

« Il mérite d’être lu parce qu’il est non seulement remarquablement écrit mais aussi parce qu’il interroge pour la première fois ce qui fait le succès de Tintin, produisant au passage une thèse inédite. […] Une première “métaphysique de Tintin” en quelque sorte. »

Didier Pasamonik, ActuaBD, 8 avril 2013

Lire l’article complet sur le site de ActuaBD

La Voix du Nord

« Trente ans après la mort d’Hergé, un des meilleurs connaisseurs de l’oeuvre du fondateur de la ligne claire écrit à Georges Remi pour lui donner des nouvelles de sa création. Après l’adaptation des aventures de Tintin par Spielberg, son héros “est en passe de devenir un mythe” auprès d’une nouvelle génération de lecteurs. Le professeur de littérature française à Stanford propose une interprétation du succès continu d’Hergé. Le style est impeccable autant que l’analyse est pénétrante. Indispensable aux tintinophiles. »

La Voix du Nord, 3 juin 2013

Afficher l’article complet

ActuaLitté

« Les célèbres albums d’Hergé ne cessent de faire réfléchir les penseurs et les intellectuels en tout genre. Comment ce petit reporter a-t-il pu traverser les années, sans prendre une ride ou presque ? Dans sa Lettre à Hergé, Jean-Marie Apostolidès revient notamment sur cette question, et propose quelques réponses. Car le succès des aventures de Tintin n’est pas dû au hasard. […] Dans cette lettre, Apostolidès mélange hommage et regard critique lucide. La passion de l’auteur pour Tintin, l’importance que ces lectures ont eue pour lui sur un plan strictement personnel, ne l’empêchent pas d’analyser le phénomène Tintin de manière parfaitement raisonnée. Dans l’essai qui suit, intitulé Trois Tintins, Apostolidès, qui n’en est pas à son premier ouvrage sur l’univers d’Hergé, revient sur les incarnations successives du personnage. […] Bref, des essais tout à fait pertinents, et qui plus est, parfaitement accessibles. Un style fluide au service d’une pensée claire. »

Xavier S. Thomann, ActuaLitté, 10 juin 2013

Lire l’article complet sur le site de ActuaLitté

Plume

« Il est souvent difficile d’entrer en contact avec nos idoles, encore plus lorsqu’elles ont disparu. Pourtant, cela n’a pas arrêté Jean-Marie Apostolidès qui adresse dans son ouvrage Lettre à Hergé, une missive de 170 pages au dessinateur qu’il admire et qu’il a beaucoup côtoyé à travers ses recherches. Dans ce monologue, l’auteur retrace l’histoire du personnage fétiche d’Hergé, Tintin, et raconte ses évolutions, de sa création à sa récente réappropriation par Steven Spielberg. […] On apprend beaucoup de choses sur Tintin, et donc sur Hergé, dans cet ouvrage bien construit et finalement très personnel. »

Charlotte Meunier, Plume, juillet-septembre 2013

Afficher l’article complet