ViscontiCOUVlight

Luchino Visconti

Les Promesses du crépuscule

Domaine(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-459-8
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 224 pages
Prix : 17€
Parution : mai 2017

Le cinéma de Visconti a trop souvent été lu sous le prisme d’un classicisme décadentiste ayant succédé à ses films néoréalistes.

Cet essai entend contester cette approche et réinterroger les créations du Visconti sous l’angle du motif du « trop tard », en abordant deux œuvres en particulier, Les Damnés et le scénario Proust resté à l’état de fantôme.

L’analyse des paradoxes et tensions de l’esthétique viscontienne, de la fonction qu’il impartit au cinéma mettra au jour sa problématique de l’Histoire, sa métaphysique de la mort et les promesses que recèle tout crépuscule.

Blog de Fabien Ribery

« Luchino Visconti. Les Promesses du crépuscule, de Véronique Bergen est un livre qu’on ne lâche pas une seconde tant il est passionnant, riche, étonnant, superbement écrit. La pensée y est précise, très claire, constamment à l’écoute des mouvements d’une œuvre magistrale dans sa volonté d’insérer ses personnages, historiques ou non, dans un empan chronologique dépassant de loin la simple geste humaine. À l’égal de Shakespeare et de Proust, Visconti apparaît, tel l’empereur chinois siégeant au centre de son palais interdit, comme une puissance de tournoiement, filmant des chavirements, laissant entendre des basculements, et des possibilités d’épiphanies par et dans la traversée de l’impur. »

Fabien Ribery, Blog de Fabien Ribery, 14 mai 2017

Lire les propos de Véronique Bergen recueillis par Fabien Ribery sur son blog

Cinélivres (L’Obs)

« On a beaucoup écrit, disserté sur Luchino Visconti. Mais ne vous dites pas : voici encore un livre sur le génial Italien ! Cette dernière livraison est étonnante d’intelligence et de précision, même si elle prend un parti qui pourra en déconcerter certains. Véronique Bergen propose ici une lecture inédite de l’œuvre du Maestro, une remise en question entre néoréalisme et décadentisme. »

Jean-Max Méjean, Cinélivres (L’Obs), 14 mai 2017

Lire l’article complet sur le site de L’Obs

Dernières actualités du livre

Découvrez un long entretien sur le blog de Fabien Ribery de Véronique Bergen à propos de son essai sur le cinéaste Luchino Visconti, qui met au jour sa problématique de l’Histoire, sa métaphysique de la mort et les promesses que recèle tout crépuscule.