Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

Sur les rails

De Victor Hugo à Jacques Roubaud

Domaine(s) :
Genre(s) :
Thème(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-619-6
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 128 pages
Prix : 13€
Parution : août 2018

Le train est sans doute, après l’amour et la guerre, le thème favori de la littérature d’hier et d’aujourd’hui. Depuis le XIXe siècle, les auteurs n’ont cessé d’évoquer le voyage en train, les rencontres inattendues, les paysages, mais aussi l’agitation menaçante, les accidents et les terribles séparations. Entre le train que l’on attend, celui que l’on prend et celui que l’on rate, le chemin de fer est un véritable chemin de vie.

Sur les rails regroupe les plus célèbres pages des poètes du train (Verhaeren, Cendrars, Larbaud), des textes plus inattendus de romanciers français (Zola, Huysmans, Proust), des regards étrangers (Whitman, Marinetti, Svevo) et des voix contemporaines (Jacques Roubaud, Valérie Rouzeau, François Bon, Christine Jeanney).

En faisant alterner textes anciens et réflexions récentes, témoignages, textes d’imagination et écritures plus expérimentales, accompagnés de gravures et photographies anciennes parfois surprenantes, cet ouvrage chante la richesse des images et des imaginaires du train. Au point de donner envie de passer sa vie dans les trains, propices au rêve et à la lecture.

Rêves de train

Trains express

Émile Verhaeren, « Les trains fous »

Alfred de Vigny, La Maison du berger : poème

August Strindberg, « Sensations détraquées »

Paul Morand, « Déplacement »

Jean-Jacques Viton, « 2.2 Prendre le train »

Jean-Pons de Viennet, « Épître à Despréaux »

Marinetti, Manifeste futuriste

Émile Verhaeren, « La Ville »

Pierre Loti, « Instants de recueillement »

Richard Minne, Trains internationaux

Pierre Albert-Birot, « Train »

Guillaume Apollinaire, « La Victoire »

Blaise Cendrars, Le Panama et les Aventures de mes Sept Oncles

Trains d’enfer

Walt Whitman, « À une locomotive en hiver »

Maxime Du Camp, « La locomotive »

Théophile Gautier, Zigzags

Émile Zola, La Bête humaine

Joris-Karl Huysmans, À rebours

Maurice Alhoy, Physiologie du voyageur

François Coppée, Promenades et intérieurs

Victor Hugo, « Lettre à Adèle du 22 août 1837 »

Émile Verhaeren, « L’en-avant »

Philippe de Jonckheere, « À quoi tu penses ? »

Amédée Pommier, « Le 8 mai 1842 »

Trains de nuit

Valery Larbaud, « Ode »

Henry Bataille, « Nuits d’été »

Miriam Van Hee, « Gare le soir »

Pierre Louÿs, La Femme et le pantin

Harry Blomberg, « Le train de nuit du Nord »

Maurice Dekobra, La Madone des sleepings

Christine Jeanney, Ligne 1044

Max Jacob, « Nocturne des hésitations familiales »

Trains et paysages

Paul Verlaine, « Le paysage dans le cadre des portières »

Paul Valéry, « Lettre d’un ami », Monsieur Teste

Italo Svevo, Court voyage sentimental

Christine Jeanney, Ligne 1044

François Bon, Paysage Fer, le livre, le film

Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs

Georges Jean, « Dans le train roule le temps »

Trains du bonheur

Franc-Nohain, « Les chansons des trains et des gares »

Paul de Kock, « Les chemins de fer »

Anna de Noailles, « Trains en été »

Charles Cros, « Tableau »

Robert Desnos, « Couplet du verre de vin »

Blaise Cendrars, Prose du Transsibérien

Joris-Karl Huysmans, Les Soeurs Vatard

Paul Verlaine, « Malines »

Anna de Noailles, « Voyages »

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

Paul Valéry, « Retour de Hollande »

Trains de la mémoire

Guillaume Apollinaire, « Le voyageur »

Robert Desnos, « L’évadé »

Valérie Rouzeau, Va où

Piet Paaltjens, « À Rika »

Maurice Fombeure, « Le Tortillard »

Léon-Paul Fargue, « Sous la lampe »

Jules Laforgue, « X »

Valery Larbaud, « L’ancienne gare de Cahors »

Jacques Roubaud, « Première prose ferroviaire »

Léon-Paul Fargue, « La gare »

Blaise Cendrars, « Dans le rapide de 19 h 40 »

Trains et fantasmagories

Raymond Queneau, « Un train qui siffle dans la nuit »

Filippo Tommaso Marinetti, « Le démon de la vitesse »

Paul Dermée, Poème à Mme Gréta Pozor

Béranger, « Notre Globe »

Yvan Goll, « Gare Montparnasse »

Léon-Paul Fargue, « Plaidoyer pour le désordre »

Pierre Albert-Birot, Le Train bleu

Jan Baetens, « Tronçon Louvain-Waremme »

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

Blaise Cendrars, Prose du Transsibérien

Pierre Giffard, La Vie en chemin de fer

À lire aussi

Sources

Le Carnet et les Instants

« Dès son apparition au tout début du XIXe siècle, le train a ébranlé l’imaginaire collectif, interpellé les écrivains, soit que ces derniers accueillent l’invention avec méfiance et hostilité, soit qu’ils la louent en tant que symbole de la modernité. […] Qu’on soit ferrovipathe ou non, le recueil d’Anne Reverseau réveille les harmoniques du monde du train au travers de ses appropriations littéraires et graphiques. »

Véronique Bergen, Le Carnet et les Instants, 28 août 2018

Lire l’article complet sur le site du Carnet et les Instants

Le Salon littéraire

« Cet ouvrage surprend. On s’y vautre avec gourmandise. On s’y perd avec plaisir. On s’imagine ailleurs. On rêve de passer son temps dans les trains. Quelle que soit la destination. Pourvue qu’on ait l’ivresse… »

Annabelle Hautecontre, Le Salon littéraire, 17 septembre 2018

Lire l’article complet sur le site du Salon littéraire

La Vie du rail

« À la lecture de ce livre, on réalise à quel point l’aventure ferroviaire éveille chez les artistes la fibre créatrice. Si l’émotion est le moteur de la littérature, le train en provoque chez les auteurs une multitude, plus ou moins agréable selon les caractères. »

S.D., La Vie du rail, 27 septembre 2018

Afficher l’article complet

Le nouveau blog littéraire de Pierre Ahnne

« Détesté (Alfred de Vigny, “La science / Trace autour de la terre un chemin triste et droit”) ; célébré (Whitman, Marinetti) ; associé aux aventures de la mémoire, à l’érotisme latent des itinéraires nocturnes, à la succession vertigineuse des paysages, le moyen de transport qui, plus qu’aucun autre, a été l’image même de la modernité apparaît ici dans tous ses états. »

Pierre Ahnne, Le nouveau blog littéraire de Pierre Ahnne, 9 octobre 2018

Lire l’article complet sur le nouveau blog littéraire de Pierre Ahnne

Dernières actualités du livre

Le Carnet et les Instants salue la sortie en librairie le 23 août 2018 de Sur les rails. De Victor Hugo à Jacques Roubaud d’Anne Reverseau, avec une jolie recension de cette anthologie de textes littéraires accompagnés de gravures et photographies qui chante la richesse des images et des imaginaires du train.