Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

Une histoire de France

Domaine(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-592-2
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 224 pages
Prix : 18€
Parution : mars 2018

« Si j’ai décidé d’arracher à leur intimité cette histoire de deux familles, c’est parce que l’une et l’autre m’ont paru emblématiques de ce qui fait mon pays. C’est une histoire de France à hauteur d’individus, contée à travers les efforts déployés par Jacob, par Bentzi, par Stacia, et aussi par Jean, par Charles, par Madeleine, pour arriver dans un pays, et pour ne pas en être exclus – le récit du prix à payer pour devenir, et pour rester, français. Cette narration en images est le fil qui relie tous ces morceaux de vie hérités du passé afin de leur donner, sinon un sens, du moins une continuité, le sentiment qu’il y a bien là une histoire ordonnée, avec un début et une fin : l’histoire d’une famille juive émigrée d’Ukraine, puis enrichie ; l’histoire d’une famille protestante exilée d’Alsace, puis appauvrie – l’une et l’autre unies, après trois guerres, par les liens d’un mariage improbable dans la lumière de Marseille… Deux lignées, deux exils – et, au final, deux façons d’être de son pays. »

Nathalie Heinich

Le Nouveau Magazine Littéraire

« De photos en photos jusqu’au présent, de sourires d’enfants en plans de quartier marseillais, du cocasse au tragique, on verra les déterminations sociologiques surprises par le hasard des destinées et l’on suivra le récit des brassages d’une identité faite d'”eaux mêlées”. On le devinera : cette belle “histoire de France à hauteur d’individu” est une méditation sur la notion d’origine et sur les formes d’intégration culturelle à la française destinée à résonner dans nos débats contemporains sur l’immigration. »

Alexandre Gefen, Le Nouveau Magazine Littéraire, avril 2018

Afficher l’article complet

Blog Wodka

« L’exil, la volonté de devenir ou de rester français, le monde de l’artisanat et de la boutique, la ville de Marseille, les guerres mondiales, les minorités religieuses, voilà autant de sujets qui sont traités en suivant les généalogies. […] Plus qu’un album de famille, cet ouvrage nous fait réviser l’histoire de notre société depuis deux siècles, avec la contribution de l’immigration, et l’évolution de la famille qui passe des grandes fratries à des descendances réduites. Voilà aussi qui encourage à se plonger dans la recherche généalogique et à retrouver les vieilles photos de famille. »

Kate et Mapero, Blog Wodka, 9 avril 2018

Lire l’article complet sur le blog Wodka

France 5 (La Grande Librairie)

Toute vérité est-elle bonne à dire ? Le jeudi 12 avril 2018, Nathalie Heinich fut l’invitée de François Busnel sur le plateau de « La Grande Librairie » pour y répondre aux côtés du philosophe Michel Onfray, des romanciers Régis Jauffret et John le Carré, et du comédien Pierre Arditi.

Voir le podcast de l’émission sur le site de France 5

Le Monde

« L’autobiographie ne vise plus, ainsi qu’elle le faisait depuis Rousseau, à la connaissance de soi ; elle est ici le moyen d’éclairer par l’intime quelques-unes des facettes plus cachées, plus intriquées de notre imaginaire national. […] De fait, on y trouve très peu de souvenirs personnels, mais pour l’essentiel une attention aux traces matérielles du passé. […] Dans les destins croisés de deux minorités religieuses ayant choisi la France, […] se dessine une histoire de France intime et plurielle. Le sujet n’y est plus replié sur lui-même mais redéployé à travers les fils le reliant à des groupes sociaux, des croyances et des idéaux. »

Jean-Louis Jeannelle, Le Monde, 27 avril 2018

Afficher l’article complet

France 3 (Un livre un jour)

L’objet livre de Une histoire de France est magnifiquement mis en évidence dans la séquence de 2 minutes de « Un livre un jour » du 26 avril 2018 proposée par Olivier Barrot.

Voir le podcast de l’émission sur le site de France 3

Bruxelles Culture

« En évitant tous les superlatifs, l’auteure raconte d’où elle vient et procède à partir de photographies et de documents d’archives, sans jamais juger et en prenant la peine de raconter le quotidien à hauteur d’épaules, en privilégiant l’anecdote et les souvenirs qui lui ont été rapportés. Plus qu’une histoire nationale, elle nous livre une histoire patrimoniale, faite de grands élans de bonheur et de moments de désespoir. Il y a ces ancêtres juifs venus d’Ukraine, qui se sont enrichis à force de travail, et ces protestants exilés d’Alsace, qui ont perdu leur fortune. Deux manières de subir les coups du sort, d’être amené à garder la tête droite, de s’intégrer, de vivre en côtoyant les autres et de donner naissance à une longue descendance appelée à vivre et à enfanter à son tour. »

Daniel Bastié, Bruxelles Culture, 15 mai 2018

Afficher l’article complet

Libération

« Portrait après portrait, des destins parfois tragiques se déroulent en images et en correspondance, comme celui de Stacia, la grand-mère de Nathalie Heinich, beau parti, désillusionnée par le mariage, sorte de Madame Bovary. La petite histoire familiale, relatée dans la chronologie d’un album auquel il manque une image originelle, se mêle à la grande histoire nationale. En deux générations, le patrimoine va fondre et va se perdre la pratique de la religion juive et la coutume du mariage arrangé. »

Frédérique Roussel, Libération, 19-20 mai 2018

Afficher l’article complet

En attendant Nadeau

« L’art de Nathalie Heinich est celui d’une mémoire qui trouve sa raison d’être dans le partage. S’il tient d’abord à l’élégance et à la clarté d’une écriture pleine d’empathie pour ses personnages, il doit aussi beaucoup à une économie narrative qui épouse l’ordre descendant puis remontant des générations, suivant une construction en chiasme qui met en récit les histoires de Jacob, Bentzi, Stacia et Lionel du côté juif et paternel, puis celles de Geneviève, Madeleine et Henriette du côté maternel et protestant. Mais cela tient aussi à la place tout à fait inédite accordée aux documents eux-mêmes, plus de 250 images disséminées au fil du texte, valorisées par une mise en page aérée : un patient travail d’investigation d’abord (la collecte des documents) puis un savant travail de montage (leur intégration au récit) qui donne à cet objet hybride non pas l’aspect d’un album de famille mais davantage celui d’un film documentaire dont on aurait édité le scénario. »

Jacques Gerstenkorn, En attendant Nadeau, 22 mai 2018

Lire l’article complet sur le site d’En attendant Nadeau

L’Express

« La sociologue Nathalie Heinich explore depuis longtemps les énigmes de l’appartenance. Elle y revient dans son nouveau – et très beau – livre, Une histoire de France. Cet ouvrage relève à la fois de l’autobiographie familiale et de l’égo-histoire. Retraçant l’itinéraire de ses ascendants sur quatre générations, depuis les dernières années du dix-neuvième siècle, Nathalie Heinich érige sa généalogie en objet sociologique, revisitant sa lignée maternelle (des protestants d’Alsace) et la branche paternelle de sa famille (des juifs vénus d’Ukraine). Confiant à la photographe un rôle majeur dans sa remémoration, Heinich exhume d’anciens clichés réalisés dans des studios professionnels et des instantanés datant des années 1930 ou de la période 1945-1975 que lui ont légué ses ascendants. »

Alexis Lacroix, L’Express, 25 mai 2018

Lire l’article complet sur le site de L’Express

France Culture (Talmudiques)

Nathalie Heinich a parlé de son récit illustré Une histoire de France sur les ondes de France Culture, le 17 juin 2018, dans l’émission de Marc-Alain Ouaknin qui explore les multiples facettes de la pensée juive, leurs résonances dans la culture occidentale, et leur mise en perspective avec les autres cultures.

Écouter le podcast sur le site de France Culture

La revue française de Généalogie

« Des histoires qui se croisent et que l’auteur sait parfaitement présenter. »

Lucie Delarosbil, La revue française de Généalogie, août/septembre 2018

Afficher l’article complet

Trends Tendances

« [S]on ouvrage résonne comme le portrait d’une France diverse socialement, ethniquement, multireligieuse et composée des bonheurs et des malheurs de ses ressortissants. […] Une histoire de France – que l’article indéfini universalise – traite de transmission générationnelle et des questions démographiques du 20e siècle, “un récit qui raconte deux façons d’être de son pays: en devenant, et en restant français”, écrit-elle. »

Nicolas Naizy, Trends Tendances, 23 août 2018

Afficher l’article complet

Derniers événements du livre

30/09/2018
Mucem à Marseille
Conférence/Débat
13/09/2018
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme à Paris
Signature/Rencontre

Dernières actualités du livre

Grande fierté à vous annoncer que Nathalie Heinich était l’invitée de François Busnel dans l’émission télévisée “La Grande Librairie” sur France 5 le jeudi 12 avril 2018 pour parler de son livre Une histoire de France, un récit personnel richement illustré dans lequel l’autrice met en relation constante sa petite histoire familiale avec la grande histoire nationale.