Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

Blog Réflexions sur la littérature (2010 - 2014)

La poésie est partout :

Sur les faire-part de décès

Sur les faire-part de naissance (à quand les enfants dont le nom sera un vers ?)

Dans la bande dessinée (qui rejoint la publicité à grands pas)

Dans les formules à contrainte de l’administration fiscale (au moins l’excuse est bonne)

Sur les ondes, subliminalement vôtre

Sur l’eau de Keats (qu’elle pollue)

Sur les ciel des poètes (qu’elle pollue)

Dans la journée mondiale de la poésie

Dans “Ceci n’est pas un poème”

Dans “Je ne suis pas un poète”

Dans le roman en prose

Quand tout a été dit

Quand les mots nous manquent

Sur les emballages des couturiers

Sur les gobelets et carton des chaînes de fast-food

Sur les maillots des joueurs de foot

Sur les gros bras tatoués des membres du service de sécurité de Metallica (le reste chez Michèle de Métail)

14 décembre 2020

En littérature, ce que Jean Paulhan nommait la Terreur, c’est-à-dire le rejet de toute rhétorique au nom de l’idéal de sincérité et de la parole …

13 octobre 2020

Cherchant une épigraphe pour un nouveau livre, je tombe sur une phrase de Lorand Gaspar  dans Feuilles d’observation (1986), qui a tout pour me plaire: …

6 août 2020

S’ils continuent à se faire, de temps en temps, metteurs en scène, les écrivains d’aujourd’hui ne rêvent plus du cinéma comme les auteurs de la …

27 mai 2020

Lorsque nous avons commencé à regarder les films sur le petit écran, Jean-Luc Godard a résumé la différence par une célèbre boutade, diversement commentée depuis: …

31 mars 2020

Le Journal d’Isherwood (tome 1, 1939-1960, un gros livre de plus de mille pages) est en bonne partie un exercice spirituel. L’auteur a peur de …