Facebook
Instagram
Youtube

Casterman

De Tintin à Tardi (1919-1999)

Genre(s) :
ISBN : 978-2-87449-991-3
Format : 17 x 24 cm
Pagination : 524 pages
Prix : 29.50€
Parution : octobre 2022

L’image de Casterman est, aujourd’hui encore, étroitement associée aux Aventures de Tintin, dont le succès commercial et la postérité critique éclipsent parfois la riche histoire de la maison. L’exploration des vastes archives Casterman offre un nouveau regard sur cette entreprise bicéphale, à la fois maison d’édition et imprimerie, dirigée par la même dynastie familiale de sa fondation à Tournai en 1776 jusqu’en 1999. Le livre explore ainsi les mutations de l’entreprise et de sa production, depuis les lendemains de la Grande Guerre jusqu’aux processus de globalisation éditoriale à la fin du XXe siècle.

Représentants de la cinquième génération d’entrepreneurs, les frères Louis et Gérard Casterman impulsent un nouveau cycle de croissance lorsqu’ils prennent en 1919 la direction de l’entreprise. L’imprimerie se modernise dans l’entre-deux-guerres, tandis que la maison d’édition investit le marché de l’enfance, en publiant notamment les albums d’Hergé. Le succès colossal des Aventures de Tintin après la mise en couleurs des albums initiée par l’éditeur en 1942 change le centre de gravité du catalogue. Porté par les albums d’Hergé puis par la série Martine, Casterman s’affirme comme un acteur majeur de l’édition jeunesse et BD durant les Trente Glorieuses. En 1978, le lancement de la revue (À Suivre) et l’arrivée d’auteurs comme Hugo Pratt, Tardi, Comès et Geluck marque l’entrée dans la bande dessinée moderne. Les transformations de l’économie du livre, les mutations technologiques rapides de l’imprimerie et la dilution de l’actionnariat fragilisent dans le dernier tiers du XXe siècle le modèle entrepreneurial de Casterman, jusqu’à la vente de la maison d’édition au groupe Flammarion en 1999.

Livre Hebdo

« L’historien du 9ème art Florian Moine retrace dans un livre à paraître le 6 octobre aux Impressions Nouvelles les 80 ans qui, entre 1919-1989, ont fait de la maison fondée en 1776 une figure de proue de la bande dessinée, éditeur d’Hergé, Tardi ou Hugo Pratt. » 

Livre Hebdo, Sean Rose, octobre 2022

Voir l’article complet

Vers L’avenir

« Il s’agit de sa thèse d’histoire présentée à Paris I, Panthéon-Sorbonne. Dit de la sorte, ça pourrait faire peur. Mais pas du tout, l’ouvrage est d’une lisibilité parfaite. On y est happé comme dans un excellent policier dont on connaîtrait l’issue, voire certains pans de l’histoire… Ce qui est passionnant, c’est le chemin: tout est balisé, documenté. L’auteur a épluché les archives Casterman conservées à Tournai aux Archives de l’État… implantées sur le site même de ce qui fut Casterman. » 

Géry Eykerman, Vers l’Avenir,  4 octobre 2022

Voir l’article de Vers l’avenir

Le Carnet et les instants

«Pour couvrir cette ligne du temps et ce territoire, Florian Moine a pu disposer d’une source de première main, d’une richesse incomparable : les quelque 3500 mètres linéaires d’archives cédées par la veuve de Jean-Paul Casterman, ancien directeur de l’imprimerie. De ce matériau brut et foisonnant, l’agrégé d’histoire a dégagé un ouvrage d’une exemplaire limpidité, aussi précis en ses bilans chiffrés que fin dans ses analyses. » 

Fréderic Saenen, Le Carnet et les instants,  10 octobre 2022

Voir l’article dans Le carnet et les instants

Mémoire des Arts

“Cet ouvrage volumineux est une monographie conçue sur le dépouillement des riches archives de la Maison pour permettre de comprendre le rôle et les particularités de Casterman dans l’histoire de la bande dessinée et de la presse enfantine francophone. ”

 Mémoire des arts, 6 novembre 2022

LIRE L’ARTICLE COMPLET DANS MÉMOIRE DES ARTS

BD Zoom

“Bref, l’histoire de ce fleuron de l’économie belge, qui finira par intégrer Flammarion (groupe finalement racheté par Gallimard) et qui fait donc aujourd’hui partie du holding Madrigall, est vraiment très intéressante et cette conséquente monographie — préfacée par son directeur de thèse, l’académicien Pascal Ory — nous permet d’en comprendre toute l’importance dans l’édition francophone, notamment pour la bande dessinée et les publications destinées aux enfants. ”

 Gilles Ratier, BD Zoom, 14 octobre 2022

LIRE L’ARTICLE COMPLET

Case d’Histoire

“Entretien avec Florian Moine pour son livre Casterman, de Tintin à Tardi (1919-1999) (Les Impressions Nouvelles), qui parle notamment des relations de la maison d’édition avec Hergé et Tintin, de sa capitalisation tardive dans la BD, de la création du magazine (A Suivre), du basculement de la BD vers l’album et de la vente de Casterman à Flammarion. Passionnant.”

Thierry Lemaire, Case d’Histoire, 6 décembre 2022

voir l’entretien en vidéo

En attendant Nadeau

“ Issu d’une thèse d’histoire sous la direction de Pascal Ory, l’ouvrage de Florian Moine, Casterman de Tintin à Tardi (1919-1999), apporte une pierre importante à l’histoire du livre. Il retrace en détail, dans le cadre technique, économique et culturel de l’édition en Europe de l’Ouest, “les mutations de l’entreprise et de sa production, depuis les lendemains de la Grande Guerre jusqu’aux processus de globalisation éditoriale à la fin du XXè siècle.”

Olivier Roche, En attendant nadeau, 7 décembre 2022

Lire l’article complet

Newsletter