Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

De la Vierge à Vénus

Regards sur la femme peinte avec Jean-Marie Pontévia

Domaine(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-693-6
Format : 24 x 32 cm
Pagination : 112 pages
Prix : 24€
Parution : août 2019

De la Vierge à Vénus. Regards sur la femme peinte est un récit dessiné qui met en scène, au sens théâtral et visuel, le dévoilement progressif de l’objet le plus important de la peinture : le corps, celui de la femme. À travers un superbe ensemble de dessins au fusain, et en s’appuyant sur les textes de l’historien d’art Jean-Marie Pontévia, Patrick Chambon développe son récit un peu à la façon d’une enquête policière, revisitant des tableaux de Botticelli, Titien, Tintoret, Caravage, Rubens, Artemisia Gentileschi, Zurbarán, Le Bernin, Fragonard, Goya, Ingres, Courbet, Manet, Degas, Schiele, Bacon et quelques autres.

C’est la Vierge-Mère qui ouvre le récit, se dévoilant pour assumer l’incarnation de son fils. Puis c’est le corps de Vénus qui s’impose. Siècle après siècle, les peintres vont s’employer à dévêtir le corps féminin, le plaçant dans différents rôles pour son spectateur masculin : Diane et le bain, Suzanne et les vieillards voyeurs, Salomé et Judith, puis les odalisques, baigneuses et prostituées du XIXe siècle, avant de faire enfin de la toile le corps même de la peinture et son objet le plus désiré.

ActuaBD

« Voici un livre singulier, d’abord par son sujet. C’est une réflexion sur le regard porté aux femmes dans l’histoire de l’art. […] Ce livre est singulier aussi par sa technique narrative. Faisant défiler les images, l’auteur dialogue avec la représentation des œuvres, n’hésitant pas à les mixer, jouant sur notre mémoire rétinienne, mais aussi avec leur réflexion dans l’œil de critiques d’art qui, par leurs lectures, réinventent quelquefois le sujet. Cela donne une longue rêverie en noir et blanc sur la femme, sur la représentation dans l’art, et sur le commentaire artistique, qu’il soit écrit ou, comme ici, dessiné. »

Didier Pasamonik, ActuaBD, 26 août 2019

Lire l’article complet sur le site d’ActuaBD