Facebook
Instagram
Youtube

Eric Losfeld et le Terrain Vague, éditer des bandes dessinées pour adultes

Domaine(s) :
Genre(s) :
ISBN : 978-2-39070-108-8
Format : 17 x 24 cm
Pagination : 280 pages
Prix : 28€
Parution : février 2024

En 1964, l’éditeur Éric Losfeld (1922-1979) décide de publier une bande dessinée pour un public adulte. Barbarella, bientôt interdit, fait événement et inaugure une collection nouvelle dans sa maison d’édition, Le Terrain Vague. À une époque où la bande dessinée était presque exclusivement destinée aux enfants, Losfeld est le premier à penser que cette forme d’art peut explorer d’autres supports et s’adresser à d’autres publics. Sa collection de Bandes dessinées et de Recherches graphiques compte dix-neuf titres, dont la Saga de Xam de Nicolas Devil, Lone Sloane de Philippe Druillet et Valentina de Gudio Crepax. Autant de créations originales parmi les plus novatrices du moment.

Bien avant les expériences des revues L’Écho des Savanes, Métal hurlant ou des éditions Futuropolis, ces livres ont marqué leur époque et les créateurs et créatrices contemporaines par leurs audaces érotiques et formelles. Un récit en gravures légendées, un roman-photo, un roman mis en images voisinent avec des bandes dessinées clandestines, des ciné-romans, des livres hybrides…

Benoît Preteseille a mené une enquête aprofondie sur les conditions matérielles, artistiques, sociales et symboliques, qui ont permis l’existence d’une collection fondatrice pour la bande dessinée pour adultes en France. Les archives sur ce parcours étant rares, il a notamment mené des entretiens avec auteurs, autrices, et employés de la maison d’édition, ainsi qu’avec Joëlle Losfeld, fille d’Éric et éditrice elle-même.

BD Zoom

“Entre 1964 et 1973, dans sa maison d’édition Le Terrain vague, Éric Losfeld a développé une collection de livres de bandes dessinées pour adultes : une démarche plus que singulière, à une époque où cette forme d’expression paraissait principalement dans des magazines et s’adressait majoritairement à un public jeunesse. Inauguré par « Barbarella » de Jean-Claude Forest (un ouvrage très vite interdit à l’affichage, la publicité et la vente aux mineurs, avant que son contenu devienne un film mythique avec Jane Fonda), cet espace éditorial d’un genre nouveau comptera 19 titres qui ont participé à l’éclosion d’une bande dessinée différente : c’est ce que démontrent parfaitement les recherches fouillées de Benoît Preteseille.”

Gilles Ratier, Bd zoom, 15 février 2024

lire l’article complet

Tout en bd.com

“Benoît Preteseille raconte les conditions matérielles, artistiques, sociales et symboliques, qui ont permis l’existence de la collection, enrichissant son propos d’entretiens avec des auteurs et des employés de la maison d’édition, ainsi qu’avec Joëlle Losfeld, fille d’Éric et éditrice elle-même.”

 Tout en bd.com, 14 février 2024

lire l’article complet

Le Mag du Ciné

“Dans le paysage éditorial français, Éric Losfeld émerge comme un pionnier de la bande dessinée pour adultes. Avec sa maison d’édition Le Terrain Vague, il a introduit des œuvres novatrices qui ont repoussé les limites de la narration graphique. Benoît Preteseille en rend compte dans un essai paru aux Impressions nouvelles.”

 Jonathan Fanra, Le Mag du ciné , 10 mars 2024

lire l’article complet

La brèche

À la fois dessinateur, éditeur et chercheur, Benoît Preteseille a mené ce travail de recherche conjointement à la création de deux bandes dessinées : Le Jaune, bande dessinée numérique publiée en 2019 par Hécatombe, et l’album Les Poupées sanglantes, publié en 2020 par Atrabile. Il a soutenu sa thèse de 2020 à l’Université de Poitiers, une des seules universités françaises à compter une spécialité de Recherche et création en Bande Dessinée.”

Julie Demange, La Brèche , 14 mars 2024

lire l’article complet

Diacritik

Éditer des bandes dessinées pour adultes. Éric Losfeld et le Terrain Vague (1964-1973) de Benoît Preteseille, aux Impressions Nouvelles, est « une enquête approfondie sur les conditions matérielles, artistiques, sociales et symboliques, qui ont permis l’existence d’une collection fondatrice pour la bande dessinée pour adultes en France. »”

Christian Rosset, Diacritik, 3 avril 2024

lire l’article complet

 

Newsletter