Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

L’architecture du jour d’après

Domaine(s) :
Genre(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-198-6
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 192 pages
Prix : 20€
Parution : mars 2014

Comment construire après un événement aussi destructeur que la catastrophe de mars 2011 qui a affecté le Japon ? Telle est la question que pose Toyô Itô, architecte japonais dont les travaux ont été salués depuis une quarantaine d’années par une série de prix prestigieux.

Toyô Itô, qui place le rapport à la nature au centre de sa réflexion, plaide ici pour une architecture nouvelle, mieux intégrée dans l’environnement naturel, plus directement en prise avec la société et vraiment à l’écoute des besoins des utilisateurs.

Cette réflexion trouve une application concrète dans l’action que mène Toyô Itô pour la reconstruction du nord-est du Japon, ravagé par la triple catastrophe de 2011 : séisme, tsunami et accident nucléaire. Peu après le désastre, il s’est rendu dans la région. En étroite collaboration avec les sinistrés, il a donné forme au concept de « Maison pour tous » : des lieux de rassemblement destinés à ceux qui vivent dans des logements provisoires après avoir perdu leur maison, leurs proches et leurs repères. Cette initiative, couronnée du Lion d’or de la Biennale d’architecture de Venise en 2012, se poursuit aujourd’hui, avec de nouvelles constructions répondant aux besoins repérés dans chaque ville ou village.

Dans cet ouvrage stimulant et d’une remarquable sincérité, Toyô Itô revient aussi sur sa carrière, dévoilant son cheminement et l’évolution de sa création architecturale. Le traumatisme profond que vient de vivre son pays l’amène à approfondir sa « réflexion active » sur ce qu’est l’architecture et ce qu’elle devrait devenir.

Ce livre a été publié avec l’aide du Salon des livres.

LeSalon des livres_logo

Ce livre est traduit du japonais par Myriam Dartois et Corinne Quentin.

Libération Next

Arnaud Vaulerin a rencontré le grand architecte japonais Toyô Itô dans son bureau-atelier à Tokyo pour discuter de la politique de reconstruction du Japon suite à la catastrophe de mars 2011, le 10 mars 2014.

Lire l’entretien sur le site de Libération

EK

« Comment construire après un cataclysme ? Ce livre tente de répondre à cette pesante interrogation. Étude concrète, réflexion sur le métier d’architecte, retour sur un parcours et une carrière il mêle pensées et actions, avec en toile de fond un Japon à deux vitesses. Quand Tokyo, ville-machine, matérialise par ses gratte-ciel démesurés les flux invisibles des capitaux, les zones sinistrées se relèvent avec humilité, se reconstruisant sans démonstration d’ego, dans et avec la nature. »

Charlotte Fauve, EK, avril-mai 2014

Afficher le PDF de l’article complet

Magazine Goodplanet Info

« Comment reconstruire la ville après le tsunami ? Comme gérer la situation d’urgence mais aussi comment vivre dans des logements provisoires construits à la hâte après la catastrophe et qui s’éternisent ? L’architecte Japonais Toyô Itô s’est rendu dans les régions sinistrées pour essayer de mettre son talent au service des habitants. Trois ans plus tard, il a présenté à Paris, à la Cité de l’architecture, sa démarche et le livre qu’il vient de publier à ce sujet. »

Olivier Blond, Magazine Goodplanet Info, 10 avril 2014

Lire l’article complet sur le site du magazine Goodplanet Info

Arts Magazine

« Le 11 mars 2011, un séisme, un tsunami et un accident nucléaire frappaient le Japon. Si les images de ces contrées meurtries ont fait le tour de la planète, leur reconstruction se fait dans la discrétion – peut-être parce que l’effondrement d’une ville fait plus de bruit que les travaux d’un chantier, progressifs et lents. »

Arts Magazine, mai 2014

Afficher l’article complet

AMC

Dans cet entretien avec Eric Sfar, Toyô Itô poursuit son questionnement autour du lien entre nature et architecture, et soulève l’écart entre habitants et architectes, entre modernité et affect, mai 2014.

Afficher le PDF de l’entretien

Zoom Japan

Koga Ritsuko interroge Toyô Itô sur son œuvre et ses réalisations datant d’après la catastrophe de mars 2011, notamment les « Maisons pour tous », juin 2014.

Afficher le PDF de l’entretien

AMC

« C’est pour lui l’occasion de remettre en cause ses précédents travaux et de réfléchir à la nécessite d’un nouveau statut pour les architectes, souvent perçus par la population comme des praticiens pétris d’autosatisfaction. Il les engage à ne plus considérer leur projet dans un espace abstrait coupé du territoire et des communautés locales. Bien au contraire, il les enjoint d’englober leur propre créativité personnelle dans un ensemble plus large, de suspendre temporairement leur jugement critique afin de placer la totalité de leurs savoirs au service des populations. […] Littéraire, personnel et agréable à lire, ce livre est un vivant essai théorique qui propose une sortie explicite de l’architecture de la modernité. »

Eric Sfar, AMC, juin-juillet 2014

Afficher l’article complet

Archiscopie. Bibliographie semestrielle

« Le récit revient sur son parcours professionnel ainsi que sur ses derniers projets de Maisons pour tous, élaborés avec les sinistrés de la région de Tohoku. »

Archiscopie n° 29, été 2014

Afficher le PDF de l’article complet

Coyote mag

« Dans l’excellent et indispensable ouvrage L’architecture du jour d’après, Toyô Itô s’interroge en profondeur sur son métier d’architecte (rejoignant l’analyse faite par Patrick Bouchain en 2006 dans Construire autrement) et propose d’intéressantes réflexions transposables à bien des métiers, dont le journalisme. Il témoigne également de la réalité et du quotidien des habitants de Sendai juste après le drame et évoque son projet des “Maisons pour tous”, soutenu en France à l’époque par nos confrères de Zoom Japon. Le livre s’achève par un entretien entre Itô et Corinne Quentin (traductrice des mangas de Jirô Taniguchi), réalisé un an après l’édition originale, faisant de cet ouvrage le bilan le plus complet disponible dans notre langue. »

Sébastien Kimbergt, Coyote mag n° 50, août-septembre 2014

Afficher le PDF du dossier complet

L’Éventail

« Architecte visionnaire dès ses premières conceptions, Toyô Itô, dont les réalisations sont saluées depuis une quarantaine d’années par une série de prix prestigieux parmi lesquels le prix Pritzker, concentre particulièrement son attention sur les diverses études consacrées aux tremblements de terre et aux structures antisismiques. […] Posé, humble, Toyô Ito transmet ses réflexions et son savoir bâtis sur une longue expérience humaine. Rencontrer un homme d’une telle empathie demeure un véritable catalyseur d’humanité. »

Patricia d’Oreye, L’Éventail, octobre 2014

Afficher l’article complet

Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment

« L’architecte Toyô Itô […] qui place le rapport à la nature au centre de sa réflexion, plaide ici pour une architecture mieux intégrée dans son environnement et la société. […] Une initiative qui se poursuit aujourd’hui, avec de nouvelles constructions adaptées aux besoins de chaque ville ou village. »

Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment, 24 octobre 2014

Afficher l’article complet