Facebook
Instagram
Dailymotion
Newsletter

Jean-Christophe Menu

Né en 1964, Jean-Christophe Menu est l’une des figures majeures de la bande dessinée alternative.

Il commence sa carrière en 1981 en fondant les fanzines Le Lynx à Tifs et Le Journal de Lapot. Sa réputation en tant qu’auteur de bandes dessinées (Livret de Phamille, Moins d’un quart de seconde pour vivre, Métamune Comix, Chroquettes) et comme éditeur (co-fondateur en 1990 de L’Association qu’il a dirigée pendant vingt ans, puis fondateur de L’Apocalypse en 2012) n’est aujourd’hui plus à faire. Il a notamment coordonné l’album Comix 2000, un recueil de bandes dessinées muettes de 2000 pages, dessiné par 324 auteurs de 29 pays différents à l’occasion du passage à l’an 2000. Vendu à plus de 12 000 exemplaires, il s’agit d’une des œuvres majeures du 9e Art. À l’aise avec la plume autant qu’avec le pinceau, il publie en 2005, Plates-Bandes un pamphlet à l’encontre des dérives éditoriales du marché français de la bande dessinée qui a fait couler beaucoup d’encre. En 2011, il édite La Bande Dessinée et son Double, la thèse en arts plastiques qu’il a soutenue à Paris 1, et qui dresse un bilan analytique et critique de ses multiples activités.

En outre, depuis 2005, Jean-Christophe Menu est régent du Collège de Pataphysique, une « société de recherches savantes et inutiles ».

En 2016, le Festival d’Angoulême lui a consacré une exposition afin de rendre hommage à son activité d’éditeur, d’auteur et de critique.

Sur proposition d’un jury constitué d’experts et de professionnels de la bande dessinée, le canton de Genève et la Ville de Genève ont décidé de récompenser l’auteur et éditeur français Jean-Christophe Menu pour l’ensemble de son œuvre. Une exposition conçue par la HEAD – Genève, Haute école d’art et de design, lui sera consacrée dans les nouveaux locaux de l’école d’art genevoise. Les autorités entendent ainsi valoriser la contribution de cet artiste au 9e Art, tout en l’inscrivant dans la tradition initiée par son inventeur genevois Rodolphe Töpffer.

Le jury du Grand Prix Töpffer 2018 était présidé par Blutch, dessinateur de renom et ancien lauréat du Prix Töpffer international de la Ville de Genève. Il était composé de :

  • Anette Gehrig, directrice du Cartoon Museum de Bâle
  • Jana Jakoubek, directrice du Festival Fumetto de Lucerne
  • Raphaël Oesterlé, chercheur à l’Université de Lausanne
  • Dominique Radrizzani, directeur du Festival BDFIL de Lausanne
  • Patrick Fuchs, doyen de l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève (ESBDI / CFP Arts)
  • Jérôme Baratelli, responsable de la filière communication visuelle à la HEAD – Genève

Le prix sera remis le vendredi 30 novembre 2018 en présence de Blutch, président du jury, M. Thierry Apothéloz, conseiller d’État chargé du département de la cohésion sociale du canton de Genève et de M. Sami Kanaan, Maire de la Ville de Genève et chargé du département de la culture et du sport.