Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

La bande dessinée, mode d’emploi

Domaine(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-295-2
Format : 16.5 x 23 cm
Pagination : 224 pages
Prix : 22€
Parution : mars 2015

S’il existe des livres qui expliquent comment faire ou écrire une bande dessinée, voici le premier véritable manuel de lecture et d’analyse du neuvième art. Spécialiste mondialement reconnu du genre, Thierry Groensteen aborde ici toutes les grandes questions que pose l’art de la bande dessinée : Peut-on définir le genre ? Qu’est-ce qui fait une bonne bande dessinée ? Une image de BD doit-elle être belle ? Qu’est-ce que la ligne claire ? Y a-t-il un langage des couleurs ? Comment une BD peut-elle faire allusion à d’autres ? Existe-t-il un humour typiquement BD ?

À ces questions et à beaucoup d’autres, ce livre apporte des réponses détaillées, pédagogiques, toujours appuyées sur des exemples concrets, de Töpffer à Blain, en passant par de nombreux autres classiques du genre tels qu’Hergé, Schuiten et Juillard. L’auteur développe une approche simple, progressive, qui avance pas à pas dans la découverte de son objet, initiant le lecteur aux codes, au langage et à l’esthétique de la littérature dessinée. Ce manuel original s’adresse aux enseignants, aux médiateurs du livre et à toute personne curieuse de s’initier aux mécanismes de la bande dessinée. Une cinquantaine de superbes illustrations en couleur constituent une sorte d’anthologie, non limitative, des styles, courants et genres d’hier et d’aujourd’hui.

Cet essai a fait l’objet d’une première édition en 2008.

The Adamantine

« Thierry Groensteen se montre excellent pédagogue vis-à-vis d’un lecteur dont il suppose au départ qu’il ne connaît rien. Il progresse pas à pas, du simple vers le complexe, à travers les paramètres sémiotiques, la lecture, l’élaboration du récit dessiné, et les registres de sens. Chaque résultat est obtenu à partir de la lecture d’un exemple judicieusement choisi. […] Dans son examen des planches, l’auteur se montre excellent lecteur, sans jamais succomber à des lubies théoriques, et il se montre également homme de goût. Cet ouvrage devrait figurer dans toute bibliothèque publique, toute bibliothèque d’école, et tout CDI. On conseille sa lecture réitérée au non spécialiste assurant une fonction de passeur et de prescripteur. »

Harry Morgan, The Adamantine, 2008

BDZoom.com

« Dicté par une passion qui ne se dément toujours pas, l’analyste s’appuie sur une cinquantaine de planches, couvrant toutes les époques de la discipline, pour aborder quelques pistes nouvelles. En essayant de répondre à toutes les grandes questions que pose le médium […], cet opus pourrait bien devenir un véritable manuel de lecture et de réflexion sur le 9ème art, initiant pas à pas le lecteur aux codes et au langage de la littérature dessinée. »

Gilles Ratier, BDZoom.com, janvier 2008

Le Vif/L’Express

« L’ancien rédacteur en chef des Cahiers de la bande dessinée apporte des réponses claires et détaillées. En avançant ainsi dans la matière à pas circonstanciés, il initie progressivement le lecteur aux codes et au langage de la littérature dessinée. “L’ambition de ce guide, précise Groensteen à la fin de l’ouvrage, est de contribuer à ce que la bande dessinée compte un plus grand nombre de lecteur avisés, capables de l’appréhender dans son esthétique propre.” La mission est réussie. »

Vincent Genot, Le Vif / L’Express, 11 janvier 2008

Parutions.com

« Dans le désert relatif des publications théoriques, des textes critiques et des essais autour de la bande dessinée, le nouvel ouvrage de Thierry Groensteen se pose comme une nouvelle référence destinée à tous les publics, bédéphiles avertis ou non, intéressés par ce qu’il se trame derrière ces cases et désireux de comprendre les mécanismes mis en place par le neuvième art afin de mieux l’appréhender. »

Alexis Laballery, Parutions.com, 21 janvier 2008

Lire l’article complet sur le site Parutions.com

Poly

« C’est un peu le Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la BD et que vous auriez mieux fait de demander avant de raconter n’importe quoi dans une thèse, un cours, un dictionnaire, un Que sais-je ?, un site Internet, une conférence, une émission télé, voire un magazine culturel sur le Grand Est. […] [C]et ouvrage très lisible devrait être la première acquisition de tout prosateur en BD, journaliste, enseignant, bibliothécaire ou libraire. »

Poly n° 116, février 2008

24 heures

« Le livre fascine. Thierry Groensteen propose une initiation au neuvième art et s’adresse à tous les lecteurs. Il s’emploie à éduquer notre oeil, à nous faire voir pourquoi l’usage des couleurs dans le Jimmy Corrigan de Chris Ware fonctionne comme un thermomètre émotionnel. Choisit pour étalon de lisibilité une planche de Johan et Pirlouit, de Peyo. Déjoue les pièges sexistes du scénariste Van Hamme. Explique ce que l’ordinateur apporte à un Dave McKean. Souligne la modernité d’un Gotlib utilisant le je dans sa Rubrique-à-Brac. Enonce tout ce qu’on doit à Töpffer. Cite Sartre, se positionne pour Crépax contre Manara. Établit un lien entre les situationnistes et Breccia aux prises avec la dictature argentine. Il nous aide à mieux lire en détaillant les instruments critiques appropriés. »

Michel Rime, 24 heures, 16-17 février 2008

ActuaBD

« Si le titre pourrait laisser croire à une méthode du type « la BD en dix leçons ! », il n’en est heureusement rien. Groensteen s’intéresse à la lisibilité des cases et décortique au fil de 220 pages tout un répertoire de compétences et de savoir en jeu lors du parcours d’une planche. […] Accompagné d’une anthologie visuelle de qualité par le simple choix des planches retenues, cet ouvrage sérieux et accessible devrait devenir assez vite un classique de référence. »

Patrice Gentilhomme, ActuaBD, 20 février 2008

Lire l’article complet sur le site de ActuaBD

Du9

« Plutôt qu’un simple manuel à l’usage des néophytes, le livre offre donc autant, en fait de mode d’emploi, la démonstration pratique d’un usage possible de la bande dessinée et de sa critique : celui auquel a mené un parcours individuel, celui de l’auteur. Sans se réduire aucunement à en être une simple synthèse — le lecteur coutumier des écrits de Groensteen trouvera ici des approfondissements et des analyses ou aperçus inédits, par exemple sur les couleurs dans une planche de Chris Ware, ou les rapports de la BD et de la politique — ce livre se trouve à la croisée des précédents, et à ce titre il constitue certainement un bon point d’entrée dans l’œuvre de l’auteur. »

Gabriel Umstätter, Du9, mars 2008

Lire l’article complet sur le site de Du9

ArtsLivres.com

« Un véritable manuel, au sens propre, pour bien comprendre les grandes lignes de l’art de la bande dessinée. Clair et richement illustré, il est tout indiqué aux béotiens comme aux fans, ainsi qu’aux historiens d’art curieux du genre. À notre sens, cet ouvrage est une référence. »

Séverine Maréchal, ArtsLivres.com, avril 2008

Lectures

« Il s’agit d’une synthèse éblouissante et accomplie. Dix-sept chapitres disséquant, avec intelligence, un art qui continue de surprendre et étonner. Une analyse lumineuse, réfléchie, illustrée d’exemples concrets, parfaits d’un genre artistique en phase avec l’évolution continue des techniques de représentation. Un manuel qui ravira tant l’enseignant, que le journaliste ou le curieux désireux de cheminer dans un univers graphique et littéraire, reconnu depuis des décennies et mondialement célébré. »

Franz Van Cauwenberghe, Lectures n° 157, septembre-octobre 2008

Les Libraires. Bimestriel des librairies indépendantes

« Avec des planches d’œuvres connues à l’appui, il nous ouvre les yeux sur des détails, qu’on peut facilement manquer si nous ne nous attardons pas sur ce qui n’est pas écrit. Je suis réellement sorti de cette lecture avec une vision nouvelle. Un livre à posséder ! »

Shannon Desbiens (librairie Les Bouquinistes à Chicoutimi), Les Libraires n° 92, décembre 2015/janvier 2016

Afficher l’article complet