En lisant en écoutant

Domaine(s) :
Genre(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-445-1
Format : 14.5 x 21 cm
Pagination : 224 pages
Prix : 17€
Parution : février 2017

Cet ouvrage s’intéresse à un phénomène capital, quoique méconnu, de l’histoire littéraire du XIXe siècle : la lecture à haute voix en petit comité. De Lamartine à Gide en passant par Stendhal, Hugo, Flaubert, Rimbaud et Mallarmé, tous les écrivains ont essayé leurs œuvres devant un petit parterre d’amis et de confrères. Maillon oublié de la chaîne du livre, cette phase test est une étape importante, voire déterminante, dans le processus de création littéraire. Un tableau de Théo van Rysselberghe intitulé Une Lecture (1903) forme le point de départ de l’enquête.

Pourquoi lit-on ? Que lit-on? Pour qui lit-on ? L’auteur s’efforce de répondre à toutes ces questions en puisant dans une documentation variée (correspondances, journaux intimes, souvenirs littéraires, articles périodiques, etc.).

Érudit, l’ouvrage n’a pourtant rien d’académique. Il se présente sous la forme de 80 petits chapitres qui sont autant de pièces du puzzle de la lecture. Une fois n’est pas coutume, l’auteur raconte son enquête en même temps qu’il la mène. Chapitre après chapitre, le lecteur partage ses tâtonnements, ses découvertes, ses échecs – sa satisfaction enfin, quand le phénomène de la lecture littéraire en petit comité est redevenu visible.

Diacritik

« Au XIXe, siècle de l’imprimé, la lecture en petit cénacle d’une œuvre littéraire fut néanmoins pratique courante. Dispositif fusionnel ou prétexte à exaspérer les jalousies et rivalités entre auteurs ? L’un et l’autre sans doute. Dans un petit ouvrage savoureux et savant, Vincent Laisney tente de nous dire ce que furent ces séances nombreuses dont il fait l’histoire en tant que forme de sociabilité et que genre oral. Et il le fait de façon allègre : au long des chapitres-vignettes qui forment son En lisant en écoutant, on ne s’ennuie vraiment pas. »

Jacques Dubois, Diacritik, 1er mars 2017

Lire l’article complet sur le site de Diacritik

France Culture – Poésie et ainsi de suite

Pourquoi lit-on et relit-on ? Qu’est-ce qu’une lecture ? Lire est-il suffisant ? Manou Farine tente d’y répondre dans son émission « Poésie et ainsi de suite » (France Culture) avec trois invités : l’écrivain et critique Laurent Nunez qui dissèque l’énigme des premières phrases pour un éloge de la relecture ; Vincent Laisney qui fait des lectures en petit comité un contre-manuel de l’histoire littéraire du XIXe siècle ; Yves Noël Genod qui met sa lecture de Proust sur un plateau, le 10 mars 2017.

Écouter l’émission sur le site de France Culture

Le Monde des Livres

« C’est un nouveau chapitre de l’histoire littéraire qu’ouvre Vincent Laisney. […] L’auteur montre […] qu’en un siècle que l’on croit dominé par le livre imprimé et par la presse, la littérature se transmettait au cours de performances orales. Les poètes ou dramaturges y testaient leurs créations, les réputations s’y faisaient ou s’y défaisaient. »

Jean-Louis Jeannelle, Le Monde des Livres, 24 mars 2017

Afficher l’article complet

Derniers événements du livre

07/03/2017
Librairie de Paris à Paris
Signature/Rencontre

Dernières actualités du livre

Vincent Laisney, l’auteur du remarquable essai En lisant en écoutant. Lectures en petit comité de Hugo à Mallarmé, participera à l’émission de France Culture « Poésie et ainsi de suite » le vendredi 10 mars à 15 h. En attendant, découvrez sur le site Diacritik une très belle lecture de cette brillante enquête sur une étape importante du processus de création littéraire.