Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

Konoshiko

Domaine(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-153-5
Format : 17 x 24 cm
Pagination : 192 pages
Prix : 19.50€
Parution : novembre 2012

Konoshiko est un roman graphique, composé de deux récits enchâssés : le premier est un conte illustré par plus de 300 dessins à l’encre de Chine, qui retrace l’histoire de Konoshiko, un jeune et pauvre paysan japonais ; le second, c’est l’histoire de ces dessins, qui passent de main en main.

Œuvre d’un certain Raymond Girouard, interné à l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, qui la commente d’abord, Konoshiko va, par la suite, être volé, vendu, offert, et va donner l’opportunité à cinq personnages de raconter la légende à leur façon. L’histoire finira mal, comme si les dessins étaient porteurs d’une malédiction…

À l’intersection des arts plastiques, de la littérature et de la bande dessinée, Konoshiko est une œuvre âpre et violente, aux frontières de l’art brut. Virtuose et expérimental, cet album rend hommage à l’œuvre sauvage de Luc Giard, dans un récit à tiroirs qui dévoile peu à peu toutes ses subtilités.

Une exposition de dessins originaux de Luc Giard, tirés en majeure partie du livre Konoshiko de Luc Giard et Jean Marie Apostolidès, a été organisée du 20 au 30 novembre 2012 à l’Agora du Cégep du Vieux-Montréal (255, Rue Ontario Est à Montréal, Canada).

Voir l’invitation ici.

Aussi, à l’occasion de cette exposition, Jimmy Beaulieu a publié un fascicule de 104 pages à propos de Luc Giard et son œuvre.

Plus d’informations ici.

Blog Une autre histoire

« Quelle prouesse ! Les scénarios de Jean-Marie Apostolidès (car il y a autant d’histoires que de personnages qui les racontent) sont extrêmement bien pensés. Tout s’emboîte parfaitement. On retrouve Konoshiko, avec différentes personnalités tout au long du livre. Sa façon d’agir, ses raisons de faire telle ou telle chose, ses sentiments, son implication dans sa vie et les conséquences de ses actes tout est repensé à chaque version. C’est une véritable épreuve de force que le scénariste passe haut la main. […] Les magnifiques dessins de Luc Giard (grand auteur québécois) illustrent parfaitement tous les récits de Jean-Marie Apostolidès. Les pages se composent d’une ou plusieurs illustrations, de tailles différentes. Le résultat est vraiment étonnant. On suit donc les différentes aventures de Konoshiko en scrutant attentivement les changements opérés sur les images qui défilent. […] Konoshiko est un livre riche, d’images, de sens, de sentiments. C’est un livre indispensable. »

David Fournol, Blog Une autre histoire, 8 novembre 2012

Le Devoir

« Dans la masse, les perles finissent par se perdre. En 2012, plusieurs bandes dessinées sont passées sous le radar. Malgré elles. […] Konoshiko. Objet littéraire étrange en deux récits qui se rejoignent autour de 300 dessins à l’encre de Chine qu’un certain Raymond Girouard, interné à l’hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, aurait produits. Tout ça est troublant. Pour commencer. »

Fabien Deglise, Le Devoir, 22-23 décembre 2012

Afficher le PDF de l’article complet

Positiverage

« Konoshiko est un drôle de récit ! Il est de ces livres véritablement différents qui intriguent, résistent, titillent et finissent par charmer. Car ils expérimentent, cherchent d’autres voies narratives et osent être exigeants avec le lecteur, quitte à le pousser dans ses derniers retranchements. Le genre de livre qui ne se contente pas de raconter une histoire. […] Une expérience de lecture résolument nouvelle ! »

Sullivan Carrard, Positiverage, 6 janvier 2013

Lire l’article complet sur le site de Positiverage

Planète BD

« Konoshiko donne à voir un univers étrange qui cultive le mystère, fascinant par moments, dérangeant aussi, où le lecteur se perd entre réalité et fiction, où toute certitude vacillera sur l’autel de la vérité, qui est ici une psychanalyse graphique et littéraire. Intelligemment mis en image à l’encre de Chine, dans des illustrations suggestives. Un livre différent. À tenter. »

Olivier Hervé, Planète BD, 26 janvier 2013

Lire l’article complet sur le site de Planète BD

Du9

« Konoshiko c’est une bande dessinée scénarisée par Jean-Marie Apostolidès, spécialiste de l’histoire culturelle, essayiste porté vers Tintin. […] Apostolidès plie les images à son histoire. Ou plutôt ses histoires, car il a l’intelligence de laisser les multiples possibles s’affirmer dans son grand-tout. […] Si Apostolidès choisit donc bien d’infliger une histoire aux dessins, il la fait cryptique, changeante, sans vérité,  et parvient à raconter sans trahir. À terme le livre boucle pourtant son récit avec habileté, mais l’intérêt est ailleurs : dans une construction, dans une maquette élégante (malgré des typographies pas toujours heureuses (une par narrateur)), dans un ensemble qui fait sens plongeant le lecteur dans un état de semi-hypnose. »

Maël Rannou, Du9, février 2013

Lire l’article complet sur le site de Du9

Echos Art

« Ce petit objet de merveilles mêle gracieusement les genres. S’agit-il d’une bande dessinée, d’un recueil d’estampes japonaises, ou d’un carnet d’illustrations servant un récit écrit ? Konoshiko met le doigt sur l’interdisciplinarité artistique, dans un roman graphique (il n’y a, pour le coup, pas d’expression plus évidente que celle-ci) de génie, véritable œuvre d’art à la touche épaisse, gracieuse, orgastique. »

Gwendal Fossois, Echos Art, 8 février 2013

Lire l’article complet sur le site de Echos Art

Alphabeta Magazine

« Konoshiko est un livre tant à lire qu’à regarder, une histoire tout à tour dérangeante et enivrante, une oeuvre d’art à posséder chez soi et à feuilleter souvent. »

Victoire de Changy, Alphabeta Magazine, avril-mai-juin 2013

Afficher le PDF de l’article complet

Le journal de Montréal

Jean-Dominic Leduc fait mention de Konoshiko dans les sorties européennes de la rentrée, le 2 septembre 2013.