Facebook
Instagram
Dailymotion
Youtube
Newsletter

La Mercerie

Une folie charentaise

Domaine(s) :
Genre(s) :
Collection :
ISBN : 978-2-87449-168-9
Format : 20 x 24 cm
Pagination : 160 pages
Prix : 25€
Parution : juin 2013

Un château construit en plein XXe siècle ? Par un architecte autodidacte ? Avec une façade néo-classique de 220 mètres de long ? Et, à l’intérieur, un musée privé de près de trois cents œuvres et objets d’art, ainsi qu’une remarquable collection d’azulejos ?

C’est l’étonnante histoire du château de la Mercerie, en Charente (à vingt-cinq km au sud-est d’Angoulême), dont les propriétaires, les frères Réthoré, sont morts ruinés dans les années 1980. Après trente ans d’abandon et de lente dégradation, une association de bénévoles a entrepris de sauver ce monument intrigant, fascinant, déconcertant. Et la Mercerie est à nouveau ouverte à la visite.

Grâce à de minutieuses recherches, Thierry Groensteen est en mesure de raconter, pour la première fois, l’histoire du site depuis le XVIe siècle, d’évoquer la vie des « seigneurs de la Mercerie » successifs, de retracer l’épopée des frères Réthoré et de décrire, photos à l’appui, le château au temps de sa plus grande splendeur.

Fertile en rebondissements et en personnages romanesques, c’est toute l’histoire de l’édification, de la ruine et de la résurrection d’un édifice hors norme qui revit au fil des pages.

C’EST UN MIRAGE…

LA VALSE DES SEIGNEURS

Histoire d’une maison noble
Les frères Réthoré
Les jeunes années
La carrière politique de Raymond Réthoré

LE CHÂTEAU RÉTHORÉ

Un rêve de pierre
Une curiosité architecturale
La filière bolognaise
La vie au château
Le château commence à se remplir
Les azulejos
Le décor peint
Le musée qui n’existe plus
Splendeurs d’une bibliothèque
Les citations

LE RÊVE SE DISSIPE

La ferme aux mille vaches
Difficile succession
La fin de l’ère Réthoré
La dispersion des collections
Tout le monde se préoccupe de la Mercerie
La déception Steinitz

LA MERCERIE RENAÎT

Sud Ouest

« “Cette aventure, ce n’est que du bonheur, du partage, mettant l’humain au centre des choses. La Mercerie, c’est la convivialité”, explique Didier Jobit tout à son émotion. Thierry Groensteen raconte l’histoire de ce manoir dans La Mercerie, une folie charentaise. “Édité par Les Impressions nouvelles, il sera présenté le 9 juin ici même pour le lancement de la saison d’été : 160 pages en couleur racontant l’histoire du XVIe siècle à nos jours avec des documents d’archives montrant la superbe collection d’oeuvres d’art acquise par les frères Réthoré, notamment les Azuleros, comment elles ont été réalisées, la traduction des 83 citations que l’on peut voir gravées, écrites en latin, grec, anglais, russe et allemand et de superbes clichés pris récemment”, précise Thierry Groensteen. »

Bernadette Chassain, Sud Ouest, 26 avril 2013

Afficher l’article complet

Charente libre

« La Mercerie était en fête dimanche dernier. Les bénévoles de l’association “Saint- Etienne Patrimoine” ont organisé un pique-nique original avec pour consigne de venir vêtu de blanc. Pas moins de 500 personnes étaient au rendez-vous dans ce cadre exceptionnel. […] Également présent, Thierry Groensteen, spécialiste de BD, passionné de châteaux, venu dédicacer son ouvrage La Mercerie, une folie charentaise consacré à l’histoire de ce manoir et évoquant la vie des seigneurs de La Mercerie du XVIe siècle à nos jours. Un livre abondamment illustré et documenté qui montre notamment la collection d’oeuvres d’art acquise par les frères Réthoré. »

Charente libre, 15 juin 2013

Afficher l’article complet

Charente libre

« Thierry Groensteen n’est pas seulement un spécialiste de la bande dessinée. Le conseiller artistique de la Cité de la BD à Angoulême est aussi un grand amateur des châteaux. […] Alors que le mystérieux château à l’immense façade néoclassique reprend vie grâce à des bénévoles passionnés, Thierry Groensteen décortique cette impressionnante aventure d’un député fantasque et de son frère, architecte autodidacte. »

Charente libre, 21 juin 2013

Afficher l’article complet

Sud Ouest

« Thierry Groensteen aurait pu prêter ses muscles à l’équipe de bénévoles réunis par Didier Jobit, le maire de Magnac-Lavalette. Il a préféré prêter sa plume et son talent au service d’un “projet fou qui force l’admiration mais part parfois dans tous les sens”. Pendant plus d’un an, Thierry Groensteen a compulsé des archives inédites, épluché des actes notariés et retrouvé d’incroyables photos. Il a longuement discuté avec ceux qui ont connu Raymond et Alphonse Réthoré. Il a aussi enquêté à Aveiro, au Portugal, dans la fabrique d’où viennent ces incroyables carreaux de faïence peints à la main. Patient, minutieux, il a réuni des éléments épars pour faire un document unique et précieux. »

Olivier Sarazin, Sud Ouest, 22 juin 2013

Lire l’article complet sur le site de Sud Ouest

Charente libre

Interview de Thierry Groensteen à propos de ce premier livre sur le château de La Mercerie dans le quotidien Charente libre, le 22 juin 2013.

Lire l’article sur le site de la Charente libre

Revue Picton

Michel Granger nous emmène à la découverte du château de La Mercerie dans le numéro « Les balades de l’été » du bimensuel d’histoire, patrimoine, tourisme en Poitou-Charentes Picton, juillet-août 2013.

Afficher le PDF de l’article

Revue Arcades en Poitou-Charentes

« L’auteur, Thierry Groensteen, passionné depuis l’enfance par ce château, nous fait partager cette aventure à peine croyable dans ce livre bien documenté, aux images d’archives précieuses. »

Revue Arcades en Poitou-Charentes, été 2015

Afficher l’article complet

Le Festin

« Si la réhabilitation de la Mercerie est une réussite sur le plan matériel, elle constitue aussi, et peut-être même avant tout, une aventure humaine exceptionnelle. Et exemplaire. Magnac-Lavalette-Villars, commune rurale aussi désargentée que ses voisines, n’était pas a priori la mieux placée pour se lancer dans une telle opération. Qu’importé. Elle bénéficiait d’un atout irremplaçable : l’enthousiasme de son maire et de ses habitants. Maçonnerie, menuiserie, restauration, débroussaillage… En cinq ans, les bénévoles, appuyés par des artisans qualifiés, réalisent des miracles. Une vingtaine de Compagnons du Tour de France recoiffent les tourelles. Des PME locales, des entreprises de travaux publics prêtent des engins. On décroche des subventions auprès du Conseil régional, de la DRAC… S’y ajoutent les bénéfices dégagés par les visites guidées, les brocantes, les spectacles organisés sur le site. En accord avec les Bâtiments de France, le dernier chantier en date consiste à créer une vaste entrée pour le public sur la façade est du château. Une folie, bien sûr. »

Serge Sanchez, Le Festin, hiver 2017

Afficher le PDF de l’article complet

Revue L’Actualité Nouvelle-Aquitaine

« Une belle monographie. »

Aline Chambras, Revue L’Actualité Nouvelle-Aquitaine, juillet-août-septembre 2019

Afficher l’article complet

Revue Picton

« Si l’inventaire du patrimoine culturel et les archives de l’étude Rigaud, notaire chargé de la vente, fournissaient déjà un aperçu documentaire, c’est grâce au livre de Thierry Groensteen que l’on dispose d’un panorama complet et objectif de l’histoire des frères Réthoré et de leur œuvre. »

Denis Dodeman, Revue Picton, juillet/août 2019

Afficher le PDF de l’article complet